terror

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Terror

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin terror.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
terror
/'terə(r)/
terrors
/'terə(r)z/

terror /ˈterə(r)/

  1. Terreur, effroi.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

/ˈterə(r)/

Catalan[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin terror.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

terror masculin ou féminin

  1. Terreur, effroi.

Espagnol[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin terror.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

terror /Prononciation ?/ masculin

  1. Terreur, effroi.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Estonien[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin terror.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

terror /Prononciation ?/

  1. Terreur.

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De terreo (« effrayer »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif terror terrorēs
Vocatif terror terrorēs
Accusatif terrorem terrorēs
Génitif terroris terrorum
Datif terrorī terroribus
Ablatif terrorĕ terroribus

terror /Prononciation ?/ féminin

  1. Terreur, effroi, épouvante.
    • atrocius in urbe saevitum: nobilitas, opes, omissi gestique honores pro crimine et ob virtutes certissimum exitium. nec minus praemia delatorum invisa quam scelera, cum alii sacerdotia et consulatus ut spolia adepti, procurationes alii et interiorem potentiam, agerent verterent cuncta odio et terrore. corrupti in dominos servi, in patronos liberti; et quibus deerat inimicus per amicos oppressi. Tacite, H. I. 2
      [je relate] …des cruautés plus atroces dans Rome : noblesse, opulence, honneurs refusés ou reçus, comptés pour autant de crimes, et la vertu devenue le plus irrémissible de tous ; les délateurs, dont le salaire ne révoltait pas moins que les forfaits, se partageant comme un butin sacerdoces et consulats, régissant les provinces, régnant au palais, menant tout au gré de leur caprice ; la haine ou la terreur armant les esclaves contre leurs maîtres, les affranchis contre leurs patrons ; enfin ceux à qui manquait un ennemi, accablés par leurs amis.
  2. Terreur, objet de terreur.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Portugais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin terror.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

terror genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. Terreur, effroi.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]