valétudinaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin valetudinarius (« maladif »), dérivé de valetudo (« état de santé ») lui-même de valere → voir vaillant.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
valétudinaire valétudinaires
/va.le.ty.di.nɛʁ/

valétudinaire /va.le.ty.di.nɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Qui est maladif, qui est souvent malade.
    • Mais avec un petit poële net, propre, chauffé par l’électricité et pourvu de thermomètres, avec des températures absolument contrôlables et des écrans protecteurs, la cuisine pourrait devenir une distraction et un amusement même pour les dames âgées ou valétudinaires. (H. G. Wells, Anticipations, 1902 - traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, 1904)
    • Un fils unique valétudinaire et une épouse tellement anxieuse de le perdre qu’elle tolérait à peine de ne pas avoir en permanence l’enfant sous ses yeux. (George R. R. Martin, Le Trône de fer, 1996 - traduit par Jean Sola, 1998)
    • Le vieillard jeta sur le jeune homme un regard empreint de sagacité, frappa trois coups à la porte, et dit à un homme valétudinaire, âgé de quarante ans environ : "Bonjour maître." (Honoré de Balzac, Le Chef-d'oeuvre inconnu)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
valétudinaire valétudinaires
/va.le.ty.di.nɛʁ/

valétudinaire /va.le.ty.di.nɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui est valétudinaire, sujette aux maladies.
    • Les convalescents et les valétudinaires.
    • Les valétudinaires hypocondriaques sont très difficiles à côtoyer car on ne sait jamais s’ils sont malades ou non.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Contrairement à l’hypocondriaque, qui s’invente des maladies, le valétudinaire est réellement malade, ou du moins de constitution fragile.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]