Sau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : SAU, sau, sáu, sâu, sấu, sầu

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(VIIIe siècle), : du moyen haut-allemand , du vieux haut allemand et des langues germaniques . [1]

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif die Sau die Sauen
ou Säue
Accusatif die Sau die Sauen
ou Säue
Génitif der Sau der Sauen
ou Säue
Datif der Sau den Sauen
ou Säuen

Sau \zaʊ̯\ féminin (pour un mâle, on dit : Schwein)

Sau - Carte à jouer du jeu allemand.
  1. Truie. (pluriel : Säue ou Sauen)
    • Wir müssen noch den Eber zur Sau führen.
  2. Sanglier. (pluriel : Sauen)
  3. (Familier) Cochon, porc. (pluriel : Säue)
    • Hast du die Säue schon gefüttert?
      As-tu déjà nourri les cochons ?
  4. (Dialectologie) (Cartes à jouer) Carte à jouer, la plus forte du jeu de cartes allemand qui correspond à l’as du jeu de cartes français. Cette carte représentait à l’origine une truie. (Autriche), (Allemagne du sud).
    • Er sticht mit der Herz-Sau
      Il coupe avec l’as de coeur.

Synonymes[modifier le wikicode]

(Cochon)

(Sanglier)

(Carte à jouer)

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Wildschwein sur l’encyclopédie Wikipédia (en allemand) Wikipedia-logo-v2.svg
  • Hausschwein sur l’encyclopédie Wikipédia (en allemand) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. Friedrich Kluge, bearbeitet von Elmar Seebold: Etymologisches Wörterbuch der deutschen Sprache. 24., durchgesehene und erweiterte Auflage. Walter de Gruyter, Berlin/New York 2001, ISBN 978-3-11-017473-1, DNB 965096742, Stichwort: „Sau“, Seite 786f.

Sources[modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier le wikicode]

  • Larousse - dictionnaire Allemand/Français - Français/Allemand, éd. 1958, page 653.
  • Harrap’s – Bordas dictionnaire Allemand/Français, éd. 1997, page 246. Reinhard Mey + d’autres