abecquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

a comme abrever, becquer verbe formé à partir de bec Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

abecquer \a.bɛ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Nourrir un jeune oiseau en lui donnant la becquée.
    • Le prêtre semblait abecquer une nichée d'oisillons voraces.
  2. (Par extension) (Figuré) Servir de la nourriture réelle ou spirituelle, à quelqu'un qui la reçoit sans effort.
    • Que donc les pansifiques Muses, les doctes soeurs, Goise, Jaquette, Stryx, Maphélie, Togne et Pédralle, viennent abecquer leur poète de macaronis et lui servent cinq à huit poêlons de polente. — (Teofilo Folengo - Baldus)
    • Pour affriander sa clientèle de foutriquets toujours en quête des dernières foutaises, Roland Barthes affecte de s'être nourri, pour les en abecquer, des théories les plus récentes, d'avoir lu et assimilé, dès leur publication et parfois même avant, tous les livres et tous les articles relatifs à la littérature ou aux sciences humaines, particulièrement à la psychanalyse, à la linguistique et à la sociologie. — (René Pommier, Lettre ouverte aux jobarthiens [1])

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]