apotropaïque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du grec ancien ἀποτρόπαιος (« protecteur, tutélaire »), de ἀποτροπή (« action de détourner, d’empêcher »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
apotropaïque apotropaïques
\a.pɔ.tʁɔ.pa.ik\

apotropaïque \a.pɔ.tʁɔ.pa.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui détourne le danger, qui protège.
    • La présence de pierres-amulettes à fonction apotropaïques est à noter. — (Somadeva, Océan des rivières de contes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1997, p. 1 625)
    • La culture de Liangzhu, qui est contemporaine de celle de Hongshan, est très habile dans la taille du jade. Elle se caractérise par la production de ce qu’on appelle les vases cong. Ce sont des objets rectangulaires qui ont une section circulaire en leur centre ; ils peuvent être plus ou moins hauts. Ces objets représenteraient la terre et auraient une fonction cultuelle, apotropaïque. Certains vases cong peuvent être décorés de figures anthropomorphes ou zoomorphes ; certains considèrent ces motifs comme étant à l’origine du taotie que l’on peut trouver sur les bronzes ultérieurs. — (Charlotte Petitjean, Le jade : symbolique et utilisation, le 8 mars 2014 sur http://www.histoiredelantiquite.net)
    • Vers 1265-1270, La Légende dorée de Jacques de Voragine avait fixé les conditions de la fortune apotropaïque du saint. — (Daniel Arasse, « Le corps fictif de Sébastien et le coup d'œil d'Antonello », dans Le Corps et ses fictions, Les Éditions de Minuit, 1983, p. 57)
  1. Prudent, superstitieux en parlant d’attitude ou de personne.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]