artichaut

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) Du lombard articiocco, lui-même issu de l’arabe خرشف, ḵaršūf[1][2], qui donne aussi l’espagnol alcachofa et l’italien carciofo.
A été proposé aussi l’arabe ارضي شوكي, ardi-schauki (« terrestre épineux »)[3][4][5] mais cette étymologie est controversée. Le nom le plus ancien parait être kharchaf خرشف, ou korchof comme l'attestent Devic[6] et la traduction par Gérard de Crémone[7], vers la fin du XIIe siècle, du livre Kitab al-Mansouri[8] de Razi.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
artichaut artichauts
\aʁ.ti.ʃo\
Un plant d’artichaut. (1)
Un artichaut. (2)

artichaut \aʁ.ti.ʃo\ masculin

  1. (Botanique) (Agriculture) Plante de la famille des Astéracées qui porte une inflorescence à bractées piquantes se recouvrant les unes les autres et dont le réceptacle charnu est comestible.
    • Et le Progrès vint, qui l’obligea à mettre dans son étalage des artichauts et des aubergines de France, des pommes étrangères, […] des bananes, des noix aux formes insolites, des « grappes fruits » et des mangues… — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 8 de l’édition de 1921)
    • Entre Saint-Pol-de-Léon et Roscoff, je fais route parmi d'immenses plantations d’artichauts et de choux-fleurs, prosaïquement accroupies entre leurs murets de pierres sèches. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Capitule de la plante, utilisé comme légume.
    • Une pomme d’artichaut.
    • Des artichauts à la poivrade.
    • Une friture d’artichauts.
    • Arnold achète un artichaut – il aime bien le cérémonial de l’artichaut, la longueur de la cuisson, le dépouillement des feuilles, puis le rituel de l’assiette relevée, un couteau en dessous pour accueillir la vinaigrette, avec le fond qui reste toujours un peu poilu. — (Philippe Delerm, Il avait plu tout le dimanche, Mercure de France, 1998, page 73)
  3. Pièce de ferronnerie, hérissée de plusieurs pointes et de crocs et dont on garnit une clôture pour empêcher de passer ou d’escalader.
    • Soudain, une voix formidable cria : − À l'assaut! Et l'on vit le prince des Boscénos dressant sur le mur armé de pointes et d'artichauts de fer sa forme gigantesque. — (Anatole France, L'Île des pingouins, 1908)
  4. (Argot) Portefeuille, par analogie avec les nombreuses feuilles du capitule.
    • On barbote au pauvr' diable qui crève
      Ce qu'il a dans son artichaut,
      Ses beaux crocs même on lui enlève,
      À l'hosteau.
      — (Goualantes de la Vilette, 1906)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus artichaut figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : artichaut, légume.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]