portefeuille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1544) Composé de porter et de feuille, avec univerbation.

Ecriture soudée portefeuille depuis 1835 (Dictionnaire de l’Académie française) qui a succédé à l'écriture avec trait d'union porte-feuille (Dictionnaire de l’Académie française, 1718) et l'écriture sans trait d'union porte feuille[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
portefeuille portefeuilles
\pɔʁ.tə.fœj\

portefeuille \pɔʁ.tə.fœj\ masculin

  1. Enveloppe, étui de carton, d’étoffe, de cuir, servant à renfermer des papiers, des dessins, etc.
    • Puis, avec un gros soupir, il replia les originaux, les serra dans la poche de côté de son veston et, très soigneusement, les remplaça dans le portefeuille par les copies qu’il avait faites. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 152 de l’éd. de 1921)
    • Il plaça dans un portefeuille les parchemins qu'il avait mis de côté et le glissa sous son pourpoint. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Je me baissai pour ramasser le portefeuille et les cartes de visite qui s’étaient envolées dans le ruisseau. — (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    1. par métonymie, Collection de dessins ou d’estampes.
      • Le portefeuille d’un peintre.
      • Le portefeuille d’un amateur.
  2. Cartable ou serviette de cuir, munie de poches et de compartiments, qui sert à renfermer et à porter des dossiers, des livres, etc.
    1. (Administration) Fonction de ministre, ministère.
      • Les ministères s’organisèrent : à Lamartine, le portefeuille des affaires étrangères ; à M. Carnot, l’instruction publique. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
      • Le portefeuille qui échut à mon père dans ces diverses combinaisons fut celui des Travaux Publics pour lequel il était entièrement qualifié. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
      • Ministre sans portefeuille, celui qui siège en raison de sa personnalité et qui n’a pas de département ministériel.
    2. (Finance) Ensemble des valeurs mobilières que l’on possède, par opposition aux biens-fonds.
      • Un portefeuille en actions, en bons du Trésor.
      • Gérer son portefeuille, acheter ou vendre des valeurs en bourse.
      • Le portefeuille d’une banque, d’une société.
  3. Pochette, petit étui plat, le plus souvent de cuir, qui peut tenir dans la poche d'un vêtement, et dans lesquels on met des billets de banque, des papiers d'identité, etc. Certains modèles peuvent contenir de la monnaie (pièces), et assurer ainsi la fonction de Portemonnaie (qui est aussi un objet distinct).
    • Il a perdu, on lui a volé son portefeuille.
    • Figuré: Avoir le portefeuille bien garni, être riche.
    • Figuré: Mettre la main au portefeuille, se préparer à payer, dépenser de l'argent.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français portefeuille.

Nom commun [modifier le wikicode]

portefeuille \Prononciation ?\

  1. Portefeuille.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]