aucunement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Dérivé de aucun avec le suffixe adverbial -ment. (XIIe siècle) alcunement.

Adverbe [modifier le wikicode]

Invariable
aucunement
\o.kyn.mɑ̃\

aucunement \o.kyn.mɑ̃\ invariable

  1. (Vieilli) En quelque façon.
    • On peut dire de D. Raimond qu’il vient avec les députés d’Aragon dont il est parlé au premier acte, et qu’ainsi il satisfait aucunement à cette règle ; mais ce n’est que par hasard qu’il vient avec eux. — (Pierre Corneille, Examen de Don Sanche d’Aragon)
    • L’heureux moment approche, où votre Deſtinée
      Semble être aucunement à la nôtre enchaînée,
      Puisque d’un droit d’aineſſe, incertain parmi nous,
      La nôtre attend un Sceptre, & la vôtre, un Époux.
      — (Pierre Corneille, Rodogune III, 4)
    • S’il n’y mettoit seulement
      Que les gens du bas étage,
      On pourroit aucunement
      Souffrir ce défaut aux hommes ;
      Mais que tous tant que nous sommes
      Nous mentions, grand et petit,
      Si quelque autre l’avoit dit,
      Je soutiendrois le contraire.
      — (Jean de la Fontaine, Fables : Le Dépositaire infidèle IX, 1)
    • Le curé, messire Thomas,
      Sut relever le fait ; et, comme l’on peut croire,
      En confesseur exact il fit conter l’histoire,
      Et circonstancier le tout fort amplement,
      Pour en connoître l’importance,
      Puis faire aucunement cadrer la pénitence,
      Chose où ne doit errer un confesseur prudent.
      — (Jean de la Fontaine, Contes et nouvelles : Le Cas de conscience)
    • Que dans un mot d’écrit nos pensers amoureux
      Nous portent chaque jour et rapportent nos vœux,
      Charment aucunement l’ennui de notre absence.
      — (Jean de Rotrou, Bélisaire III, 1)
    • Par maints propos, il [Courier] aurait essayé de troubler aucunement les gens de cour dans l’antique possession où ils sont de tout temps de partager entre eux les revenus publics. — (Paul-Louis Courier, Aux âmes dévotes de la paroisse de Véretz, 1821, I, 330)
    • Ainsi donc l’an 1536 les fidèles des vallées de Piémont, qui de tout temps ont eu en horreur le siége [sic] romain, et toutefois par succession de temps avaient aucunement décliné de la piété et de la doctrine, envoyèrent à Genève vers Guillaume Farel, renommé pour sa doctrine et piété, deux personnages, l’un nommé Jean Girard, qui depuis a été imprimeur en ladite ville : et l’autre appelé Martin Gonin, lequel ayant été à son retour empoisonné à Grenoble, y fut noyé le 26 d’avril secrètement et de nuit à la persuasion de l’inquisiteur, après avoir tellement résisté aux adversaires de la vérité, qu’ils ne l’osèrent exécuter de jour. — (Théodore de Bèze, Histoire ecclésiastique des églises réformées au royaume de France, 1580, cité par Jacques-Bénigne Bossuet dans son Histoire des variations des Églises protestantes, 1688)
    • Note : Cet emploi a vieilli, ou bien il est terme de palais :
    • La cour ayant aucunement égard à la demande du requérant, (Droit) La cour ne rejetant ni n’admettant en totalité la demande.
  2. En aucune façon, pas du tout. Utilisé avec ne.
    • Cette portion de l’île ne semblait avoir souffert aucunement de la rupture de l’isthme. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Bien que nous parlions de céréaliculteur , il faut se rappeler que l'exploitant de la Plaine ne pratique aucunement la monoculture des céréales. Si l'essentiel de son revenu est procuré par les grains, le reste provient de cultures industrielles, tel le colza, et de l’élevage rendu possible par l'extension des prairies artificielles. — (Gabriel Désert, Une société rurale au XIXe siècle: les paysans du Calvados, 1815-1895, Arno Press, 1977, p. 619)
    • Qu’un vain scrupule à ma flamme s’oppose,
      Je ne le puis souffrir aucunement.
      — (Jean de la Fontaine, Rondeau redoublé)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français alcunement, puis aucunement.

Adverbe [modifier le wikicode]

aucunement \Prononciation ?\

  1. Aucunement, pas du tout.
    • Faulx tesmonniage ne diras ne mentiras aucunement — (Le compost et calendrier des bergers (lien). 1496. Édition non-numérotée.)