branleur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de branler avec le suffixe -eur.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin branleur
\bʁɑ̃.lœʁ\
branleurs
\bʁɑ̃.lœʁ\
Féminin branleuse
\bʁɑ̃.løz\
branleuses
\bʁɑ̃.løz\

branleur \bʁɑ̃.lœʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Paillard ou femme qui n’est pas assez belle ou qui n’est plus assez jeune pour être fourrée, ou qui redoute de l’être à cause des enfants, et qui fait son métier de branler les hommes.[1]
  2. (Par extension) Onaniste.
  3. (Vulgaire) (Injurieux) Personne qui emploie une partie significative de son temps à ne rien faire d’utile.
    • Pas mal de douteux, et aussi des faux artistes de cinoches, de ces branleurs de studio qui draguent autour des régies dans l'espoir de décrocher une petite frime : un joueur de jukebox dans un bistrot, un passant, n'importe quoi. Ça marne dans la panouille. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dis bonjour à la dame, éd. Fleuve Noir, 1975)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin branleur
\bʁɑ̃.lœʁ\
branleurs
\bʁɑ̃.lœʁ\
Féminin branleuse
\bʁɑ̃.løz\
branleuses
\bʁɑ̃.løz\

branleur \bʁɑ̃.lœʁ\

  1. Qui branle.
    • Les belles déclarations l’assaillaient, et s’il lui avait fallu répondre à tous les billets qui la sollicitaient des plus honteuses et des plus naturelles propositions, elle y eut perdu son doigt branleur et sa langue gamahucheuse. — (Alphonse Momas, Passions de jeunes miss, VIII, 1907.)

Traductions[modifier]

Références[modifier]