brocatelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’italien brocatello, diminutif de l’italien broccato (« brocart »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brocatelle brocatelles
\bʁɔ.ka.tɛl\
Buste de Louis XIV du Bernin, devant un panneau de brocatelle (2)

brocatelle \bʁɔ.ka.tɛl\ féminin

  1. Étoffe fabriquée à la manière du brocart, mais dont les fleurs ou figures sont beaucoup moins saillantes et de moindre valeur.
    • Ce ne sont que menuiseries sculptées de noyer ou de chêne noir, portières de tapisserie ou de damas des Indes, rideaux de brocatelle à plis larges et puissants, tentures historiées, tapis de Perse, peintures à fresque. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Environ six aunes de même brocatelle que celle des deux lits se trouvaient dans la chambre. — (F. Ellen Weaver, Mademoiselle de Joncoux: polémique janséniste à la veille de la bulle Unigenitus, 2002)
  2. Sorte de marbre qui est jaune et violet, ou rougeâtre, ou de plusieurs couleurs.
    • Les quatre colonnes étaient formées d'admirables monolithes en brocatelle d'Espagne antique, [...]. — (Marie-Louise et Paul Biver ·, abbayes, monastères et couvents de paris , tome 2, Éd. d'histoire et d'art, Paris 1970)

Notes[modifier le wikicode]

Il existe plusieurs appellations de marbres français qualifiées de brocatelle : dite de Moulins, de Boulogne, de Chassal dans le Jura... chacune caractérisée par une teinte dans la nervure.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]