chiendent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) Viendrait peut-être de l’utilisation de cette plante par les chiens afin de se guérir de certaines affections → voir chien et dent « dent de chien », de là le genre scientifique Cynodon (« dent de chien »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chiendent chiendents
\ʃjɛ̃.dɑ̃\

chiendent \ʃjɛ̃.dɑ̃\ masculin

Un chiendent à bossettes, dactyle pelotonné, Dactylis glomerata.
Un chiendent à boules, fromental, Arrhenatherum elatius.
Un chiendent pied de poule, cynodon dactyle, chiendent dactyle, Cynodon dactylon.
  1. Plante adventice de plusieurs genres la famille des Poacées ou Graminées, dont les puissants rhizomes assurent le maintien et la diffusion.
    • Ainsi, lorsqu'un sol argileux, compacte, se trouve, par négligence, envahi par des plantes nuisibles, à racines vivaces et traçantes, et par conséquent très difficiles à détruire, telles que celles du pas-d’âne, du chiendent et d'autres, les cultures étouffantes deviennent insuffisantes pour la destruction de ces plantes, car elles n'agissent avec efficacité que sur les espèces annuelles. — (M. A. du Breuil, « Des assolements et de leur application à la culture du département de la Seine-Inférieure », dans le Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres etarts de Rouen, pendant l'année 1842, Rouen : imprimé chez Nicétas Periaux, 1843, page 153)
    • C’est comme pour appeauter un tétras, rien de plus simple. Tu tends une feuille de chiendent entre tes deux pouces et tu souffles dans l’intervalle. Tu vois arriver le coq, la crête droite, écarlate et le collet ébouriffé. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Jusqu'au bout il y a la médiocrité qu'il cultive, comme un jardinier qui ne peut se défaire du chiendent qui pousse à travers son jardin, malgré plusieurs tentatives de désherbement, toutes avortées. — (Noël Pichol, Le grand cirque de la vie, Éditions Le Manuscrit, page 42)
    • Sylvius avait déjà fait observer que les bœufs qui, pendant l'hiver, sont affectés de concrétions biliaires, se guérissent au printemps en mangeant les feuilles et les tiges de chiendent dans les pâturages. — (Le Chiendent - Triticum repens, dans la Revue de thérapeutique médico-chirurgicale, Paris : Dr Martin-Lauzer, 1865, page 17)
    • Il aidait à laver des morts ; il plongeait sa brosse en chiendent dans les seaux d’eau chaude. Il y avait bien longtemps que le bruit du chiendent frottant sur les peaux parcheminées ne l’étonnait plus. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 200)
  2. (Par extension) Rhizome de cette plante.
    • Si l'on fait une décoction avec la racine entière, sans jeter la première eau, on n'obtient qu'une boisson excitante ; on a au contraire une tisane émolliente si on a soin de contondre le chiendent avant de le faire bouillir. — (Alexandre Gautier, Manuel des plantes médicinales, Paris : Audot, 1822, page 369)
  3. (Par analogie) (Botanique) Toute plante fort enracinée et difficile à éradiquer.
    • L’ortie est un vrai chiendent.
  4. (Figuré) Point difficile, cas embarrassant.

Notes[modifier le wikicode]

En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]