adventice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1767) Du latin adventicius, « qui s’ajoute, supplémentaire, venant de l’étranger »). adventif apparaît en 1751 dans le langage du droit. (XIIe siècle) aventis, adventis.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
adventice adventices
\ad.vɑ̃.tis\
La jussie à grande fleurs est considérée en Europe comme une espèce adventice (2) particulièrement envahissante.

adventice \ad.vɑ̃.tis\ masculin et féminin identiques

  1. (Didactique) Qui n’est pas naturellement dans une chose, qui y survient de dehors.
    • Des idées adventices.
    • Tout autant que de ses membres, Albertine avait une conscience directe de sa toque de paille d'Italie et de l'écharpe de soie (qui n'était pas pour elle le siège de moindres sensations de bien-être), et recevait d'elles, tout en faisant le tour de l'église, un autre genre d'impulsion, traduite par un contentement inerte mais auquel je trouvais de la grâce ; écharpe et toque qui n'étaient qu'une partie récente, adventice, de mon amie, mais qui m'était déjà chère et dont je suivais des yeux le sillage, le long du cyprès, dans l'air du soir. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, tome 4, Sodome et Gomorrhe, 1921–1922)
    • L'ignorance est donc un phénomène adventice qui n'affecte pas la nature ultime des choses : elle la dérobe simplement à notre compréhension. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 45)
  2. (Botanique) (Phytosociologie) Qui se développe en dehors de son aire de répartition naturelle.
  3. (Spécialement) (Agronomie) Qualifie les plantes indésirables qui croissent dans les cultures.
    • Ces espèces adventices, dont les graines sont apportées avec les semences introduites, ont pu résister à des conditions climatiques défavorables […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 34)
    • Nous avons donc toutes sortes de bonnes raisons pour considérer les plantes adventices comme nuisibles, et pour chercher à nous en débarrasser […] — (Les Mauvaises Herbes et leur destruction, dans Almanach de l’Agriculteur français - 1932, éditions La Terre nationale, p. 83)
    • On l’obtient à l’aide des binages, des serfouissages et des sarclages, ces derniers plus particulièrement destinés à la destruction des plantes adventices. — (P. Bussard, Cultures légumières, 1943)
    • La domestication a eu lieu dans une région située entre l’Inde, le Myanmar et la Chine où on trouve toujours des types primitifs ou adventices d’aubergines.— (Ressources végétales de l’Afrique tropicale 2 : Légumes, 2004, p.549)
    • SOUGNEZ (1967) cite Bromus grossus comme espèce adventice des céréales d’hiver de la région d’Achêne, (Centauretalia cyani), au même titre qu’Aphanes arvensis, Matricaria recutita, Centaurea cyanus, Papaver dubium,[…]. — (Louis-Marie Delescaille, Julien Pikeray & Sandrine Godefroy, Le statut du brome épais (Bromus grossus) en Région Wallonne, Adoxa n°69/70, novembre 2011, p.4)
    • L’auteur décrit ces pratiques comme la recherche d’une harmonie entre les pôles « chaud » et « froid », éléments de base du système de classification. Cet équilibre associe espèces ligneuses (cèdre pour la construction, avocat, goyavier, orangers et autres agrumes) et non ligneuses, qu’elles soient sauvages, adventices comestibles ou médicinales, et espèces cultivées, notamment les différentes variétés de maïs – le maïs rouge étant « le chef » de cette céréale, la variété qui entraîne les autres et permet de maintenir les cycles végétaux et religieux.— (Florent Kohler, « Nicolas Ellison, Semé sans compter » Cahiers des Amériques latines 76 p. 169-172, 2014, mis en ligne le 17 septembre 2014, consulté le 22 avril 2017)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
adventice adventices
\ad.vɑ̃.tis\
Le coquelicot est une adventice (3) des cultures.

adventice \ad.vɑ̃.tis\ féminin

  1. (Biologie) Tunique externe des vaisseaux sanguins.
  2. (Botanique) (Substantif de l’adjectif) Espèce végétale étrangère à la flore indigène d’un territoire dans lequel elle est accidentellement introduite et peut s’installer.
    • Il importe de bien préciser les termes : toute plante étrangère à la Flore spontanée d'une contrée, qu'elle ait été introduite intentionnellement ou par hasard, est une plante adventice (du latin adventitius: d’advena étranger), mais il n'est pas toujours facile de distinguer ce caractère d’adventicité, surtout lorsque ces adventices présentent toutes les apparences d'une adaptation aussi complète que les espèces autochtones, […]. — (Émile Gadeceau, Les Fleurs des moissons, des cultures, des bords des routes et des décombres (Plantes envahissantes), Paris : Paul Lechevalier, 1914, p.XXXI)
  3. (Agriculture) (Jardinage) Substantif de l’adjectif : Plante herbacée ou ligneuse indésirable à l’endroit où elle se trouve.
    • Cependant, les associations à base de MCPP sont encore actives sur des adventices déjà développées, alors que l'association à base de dinoterbe n'est efficace que sur des plantules, ce qui incite à réaliser des traitements précoces avec cette association. — (Compte-rendu de la Conférence du COLUMA, Comité français de lutte contre les mauvaises herbes, 1975, vol.44, p.1101)
    • Les adventices vivaces sont donc bien présentes dans les jachères florales étudiées. Même si les infestations restent le plus souvent limitées, les cas malherbologiquement problématiques ne sont pas rares. — (N. Delabays, G. Mermillod & Ch. Bohren, Plantes indésirables dans les jachères florales: résultats d’un réseau national d’observation, Revue Suisse Agricole, 39 (4), 2007, p.201)
    • En grande culture par exemple, il y a eu depuis les années soixante une intensification et une spécialisation sur les espèces les plus rentables, blé, colza, maïs au détriment des autres espèces, et en particulier des légumineuses (luzerne, pois protéagineux …), avec un raccourcissement des rotations. Cette évolution favorise les adventices et les pathogènes et accroît la dépendance aux pesticides. — (Pascale Mollier, Le plan Ecophyto 2025 de réduction de l’usage des pesticides est-il réaliste ?, Inra.fr le 19 avril 2017)

Synonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

Agriculture 

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]