mauvaise herbe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De mauvais et de herbe, par opposition à la bonne herbe, celle qui est cultivée.
À l’époque classique elle pouvait être nommée "malherbe".

Locution nominale [modifier]

Singulier Pluriel
mauvaise herbe
\mo.vɛ.z‿ɛʁb\
mauvaises herbes
\mo.vɛ.z‿ɛʁb\
ou \mo.vɛz.z‿ɛʁb\

mauvaise herbe \mo.vɛ.z‿ɛʁb\ féminin

  1. (Agriculture) (Jardinage) Plante envahissant les cultures et les prairies. Elle concurrence les plantes cultivées et cause un préjudice économique à l’agriculteur, qui contre cela, s’emploie à les détruire.
    • On se sert de la charrue trisoc (…) de M. Bentall (Angleterre) pour opérer le déchaumage, détacher les racines et détruire les mauvaises herbes, avant de procéder aux labours destinés à préparer les ensemencements. (Victor Borie, Les machines agricoles nouvelles, dans le Journal d'Agriculture Pratique, 4e série, t. 5, p.248, 1856)
    • Dès que le jeune plant s'élève à environ un décimètre, on le débarrasse des mauvaises herbes par un sarclage soigné. On répète ensuite les sarclages, et l'on bine même toutes les fois que l'herbe envahit l’indigotière. (Encyclopédie du dix-neuvième siècle, 1870, p.703)
    • Avec quelque peine qu’on prendrait, l’ortie serait utile ; on la néglige, elle devient nuisible. Alors on la tue. Que d’hommes ressemblent à l’ortie ! […] Mes amis, retenez ceci, il n’y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs. (Victor Hugo, Les Misérables, I, 5, 3, 1862)
    • Elles sont bien plus délicates, plus précieuses pour la science et pour l'art, ces mauvaises herbes, comme les appellent les laboureurs et les jardiniers. Elles sont vraies, elles sont des types, des êtres complets. (George Sand, Nouvelles lettres d'un voyageur, 1877)
    • Les mauvaises herbes sont pour l'agriculture de tous les pays un fléau dont il est malaisé de chiffrer l’importance. (Les mauvaises herbes et leur destruction, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, p. 82, éditions La Terre nationale)
    • C’est au niveau de la tarodière, me semble-t-il, qu’apparaît le riz, « mauvaise herbe des fossés à taro » selon Haudricourt. (Georges Condominas, L’espace social: à propos de l'Asie du Sud-Est, 2006, p.204)
    • Ce graminicide, très sélectif pour le blé et le colza, agit par arrêt de la croissance des cellules déjà formées ; la concurrence exercée par la culture entraîne alors la destruction de la mauvaise herbe. (article benzoylprop-éthyl, dans Index des produits phytosanitaires, ACTA, 1977, p. 262)
    • En Chine, la plante qui est une «mauvaise herbe» très commune dans les champs de lin est ramassée et mangée cuite. (François Couplan, Le régal végétal, 2015, p.161)
  2. (Figuré) Enfant ou personne qui a grandi sans cadre moral.
    • Au Mali, l’exception du respect, de la soumission vis-à-vis du pouvoir a été si démesurée qu’elle a emporté l’essentiel au point que, même aux yeux du pouvoir, celui qui ose un zeste de critiques est un anti-citoyen, un «apatride », une mauvaise herbe. (BS, Mali : Le Plan du PM, la routine du pouvoir le 20 avril 2017)
    • Moi seul connus le déshonneur
      De n’pas êtr’ mort au champ d’honneur
      Je suis d’la mauvaise herbe
      Braves gens, braves gens
      C’est pas moi qu’on rumine
      Et c’est pas moi qu’on met en gerbes
      (Georges Brassens, La Mauvaise herbe, 1954)

Synonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]