traînasse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé du verbe latin traginare (« traîner ») (populaire) avec le suffixe péjoratif -asse [1]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
traînasse traînasses
\tʁɛ.nas\

traînasse \tʁɛ.nas\ féminin

  1. Galerie horizontale.
    1. (Vieilli) Galerie des taupes.
      • On l’enfonce ordinairement d’un demi-pied dans les traînasses des taupes ; & afin qu’elles n’en puissent pas sortir, on met au bord par où elles entrent un petit crochet […] — (Dictionnaire domestique portatif, vol. 3, chez Vincent, Paris, 1764, p. 561)
      • Ces traînasses en zig-zag, ou taupinières informes, fig. 7, sont fraîches, elles appartiennent à une jeune taupe. — (M. Rédarès, Le Chasseur taupier ou l’art de prendre les taupes, Librairie encyclopédique Roret, Paris, p. 52)
    2. (Fumisterie) Conduit de fumée horizontal.
      • traînasse : Gaine d’allure horizontale qui conduit l’air vicié vers un extracteur. — (Dictionnaire général du bâtiment, DicoBat online (www.dicobatonline.fr/terme), 2014)
    3. (Charbonnage) Galerie d’évacuation des gaz.
  2. (Chasse) Long filet d’oiseleur.
    • TRAÎNASSE : sorte de filet dont les oiseleurs se servent pour attraper des perdrix et d’autres oiseaux. — (E. Raymond, Dictionnaire des termes appropriés aux arts et aux sciences, 1824, p. 530)
    • Une autre définition de traînasse est filet d'oiseleur traîné la nuit dans les champs pour prendre des perdrix et d’autres oiseaux. — (Dictionnaire de l’éducation)
  3. (Botanique) (Populaire) Partie rampante de plantes.
    • Alors qu’elle se penchait pour soulever le tourniquet, son pied s’accrocha dans une « traînasse ». Battant l’air de ses bras pour récupérer son équilibre, elle ne trouva rien à se raccrocher et se retrouva étendue dans l’herbe […] — (Martine Grimaud, Au fil d’Argente, chap. 21, La Société des Écrivains, 2014)
    1. (Spécifiquement) Tige aérienne ou souterraine par laquelle la plante se reproduit (stolon ou rhizome).
      • TRAÎNÉE ou TRAÎNASSE. Longs filets qui, dans quelques plantes, telles que le fraisier, rampent sur la terre, et qui, d’espace en espace, ont des articulations par lesquelles elles jettent en terre de petites racines qui produisent de nouvelles plantes. (D.) — (Jacques Eustache de Sève, Nouveau Dictionnaire d’histoire naturelle, vol. 34, Deterville, Libraire, Paris, 1819, p. 377)
      • Du haut de la terrasse, il vit des jardiniers occupés à enlever les traînasses des fraisiers afin de conserver les pieds les plus vigoureux. — (Michèle Barrière, Meurtres au potager du Roy, chap. 19, Le Livre de Poche, 2010)
  4. (Botanique) (Par extension) Nom vernaculaire de nombreuses plantes adventices des cultures.
    • Ainsi, le nom de « traînasse » correspond, selon les régions, au nom français de « gaillet gratteron », de « liseron des champs », de « mouron des oiseaux », de « chiendent pied de poule », de « renouée persicaire »… autant de plantes appartenant à des genres et familles botaniques différents ! — (Yves-Marie Allain, Le jardin suit-il des modes ? : 90 clés pour comprendre les jardins, Éditions Quae, 2013)
    • Les pluies abondantes du printemps avaient encouragé le chiendent et la traînasse. Une fois les rangs décavaillonnés, il fallait tirer l’herbe à la main, soigneusement, là où le bigot ne pouvait passer, au risque de blesser les ceps de vigne. — (Jean-Paul Malaval, Histoires de familles : Les vignerons de Chantegrêle, chap. 5, Omnibus, 2013)
    1. (France entière) Renouée des oiseaux.
      • Le nombre élevé de types herbacés où le plantain lancéolé et la traînasse (Polygonum aviculare) dominent. — (Revue archéologique de l’ouest, vol. 23–24, Association RAO, 2006, p. 25)
      • Il s’agit en général de « chiendent » ou de la « renouée des oiseaux » qui s’appelle aussi « traînasse, centinode, herniole, sanguinaire », ou d’autres mauvaises herbes. — (Article Tranugo, sarnuge, du Dictionnaire étymologique de la langue d’oc (www.etymologie-occitane.fr), 28 octobre 2011)
    2. (France entière) Agrostis stolonifère ou chiendent rampant, selon les localités.
    3. (Île de France & Loir-et-Cher) Arroche étalée.
    4. (Région parisienne, Puy-de-Dôme & Haut-Limousin) Mouron des oiseaux.
    5. (Touraine & Franche-Comté) Renouée liseron.
    6. (Picardie, Anjou & Lot-et-Garonne) Gaillet-gratteron.
    7. (Yonne, Loire & Provence) Liseron des champs
    8. (Châtillonnais) Liseron des haies.
    9. (Sologne & Dordogne) Chiendent pied de poule.
    10. (Haut-Limousin) Mouron rouge.
    11. (Franche-Comté) Renouée persicaire.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

adventice
tige aérienne ou souterraine
chasse
fille de rien

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Agrostis sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe traîner
Subjonctif Présent
Imparfait que je traînasse

traînasse \tʁe.nas\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de traîner.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]