choune

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) De l’arabe شون, choune, abréviation de hachoune (« vagin »)[1] du radical حشن hachan (« puant, visqueux »)[2].
(Nom 2) Voir chou, chéri.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
choune chounes
\ʃun\

choune \ʃun\ féminin

  1. (Argot) (Vulgaire) Sexe de la femme, chatte, con.
    • Ils m'attendent au tournant
      Mais j's'rai en r'tard mais (mais)
      Qu'est-ce tu va faire à part nous montrer ta choune
      J'ai d'la tchatche, t'as d'la choune.
      — (Ghetto Fabulous Gang, « Independance day », Gangsters avec de grands boubous, 2005)
    • Ça, pour la vue à tout un chacun, le dehors. Mais en dessous ! C'est en dessous qu'était le bon. Le poil brillant, couleur cannelle, la peau. La choune bien rose et saine. Deux mains pleines aux seins. — (Giulio Cesare Silvagni, La forêt veuve: roman, Robert Laffont, 1958)
    • Comme elles avaient précédemment enroulé leurs langues tout en se mordillant les lèvres, elles plaquèrent leurs sexes à leurs bouches en agrippant avec frénésie leurs jolies fesses, afin d'extraire le plus de jus possible de leurs chounes électrisées et même survoltées. — (Valérie Mouillaflot, Histoires d'Elles: Illustrées des photos de couverture des éditions originales, BoD/Books on Demand, 2016)
    1. (Par métonymie) Conne.
      • Quels étaient les enjeux de cette altercation , je n'en avais pas la moindre idée.Mais Lenny – […] – les a encore fait monter quand il a hurlé aux types qui l'agrippaient :
        — Lâchez-moi que j'la tue, cette vieille choune !
        Cette épithète cinglante a décuplé la furie de sa mère.
        — Me traite jamais d’choune, t'es
        sorti de ma choune. — (Adrian Hyland, Le dernier rêve de la colombe diamant, trauit par David Fauquemberg, éd. 10/18 (Univers Poche), 2009)
  2. (Vulgaire) Chance.
    • Je sens qu'il va la suriner. Le miche remonte son calbar et son jog. Que dalle, il se barre. T'as de la choune pour cette nuit, bâtard, mais on se reverra ! — (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, éd. Don Quichotte, 2014)
    • T'es le hamster qu'a de la choune, toi. Pourquoi tu t'es installé chez lui ? Il t'a pris ? Ou c'est lui qui est venu chez toi? — (Jean-François Chabas, Les Violettes, Calmann-Lévy, 2004, chap. 11)

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
choune chounes
\ʃun\

choune \ʃun\ féminin

  1. (Affectueux) Chérie.
    • T’occupe ! On ne me reconnaîtra pas, avec ma barbe de papet. Et puis je saurai me débrouiller, ma choune. — (Franz-Olivier Giesbert, L’Immortel : 22 balles pour un seul homme, 2011)
    • Elle éclata soudain en sanglots. — Mais qu’est-ce qui se passe, ma choune ? fit Louis en accourant au salon. — (Yves Beauchemin, La serveuse du café Cherrier, 2014)
  2. (Québec) (Rare) Homosexuel.


Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Dictionnaire vivant de la langue française, « choune »
  2. Hachan حشن sur baheth, portail lexicographique d'arabe