cribler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin cribellāre.

Verbe [modifier le wikicode]

cribler \kʁi.ble\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Passer par le crible, nettoyer avec le crible.
    • Cribler du blé. — Du grain bien criblé.
    • Crible, crible. Pourquoi cribles-tu ce sucre, Léonide ?
      – C’est pour Mme Château qui ne le trouve jamais assez fin.
      – Tu perds ton temps.
      — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 103.)
  2. (Par analogie) Percer en beaucoup d’endroits.
  3. (Figuré) Couvrir d'une nuée, d'une multitude de choses.
    • Simon le saisit à deux mains aux cheveux et se mit à lui cribler les jambes de coups de pieds, pendant qu’il lui mordait la joue cruellement. — (Guy de Maupassant , Le papa de Simon, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 172.)
    • Ici un vieillard tuberculeux tisonnant un poêle et prolongeant son agonie tout en criblant innocemment de ses bacilles les tout petits confiés à sa garde. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Quelques galopiaux à Aix s'amusaient à cribler de boules de neige des passants inoffensifs. J'étais de ceux-ci et ne savais que faire. — (Charles-Albert Cingria, Le Temps, comme il passe », dans La nouvelle NRF, Paris, lre année, n° 3, mars 1953, p. 158-162)
    • Criblé de dettes, il avait hypothéqué la terre ancestrale et savait qu'il livrait son ultime combat, qu'il engageait sa dernière cartouche. — (Yasmina Khadra, Ce que le jour doit à la nuit, Julliard, 2008)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]