départir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : departir

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe 1 [modifier]

départir \de.paʁ.tiʁ\ transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Séparer.
    • Départir les voix, les avis dans un scrutin ou une discussion électorale. - Départir l’or de l’argent.
  2. Distribuer, attribuer en partage.
    • Il semble que les Liméniennes absorbent à elles seules la faible portion d’énergie vitale que ce climat chaud et énervant départit à ses habitants. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Et elles en auront quand une aide vraiment importante leur sera départie chaque fois qu'elles auront ainsi augmenté leurs charges. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Verbe 2[modifier]

départir pronominal 3e groupe (conjugaison) — Note : Mais on le trouve aussi conjugué comme les verbes du deuxième groupe. (pronominal : se départir)

  1. (Pronominal) Se séparer de, renoncer à, se désister de.
    • Devenu député je me départis, en quelque mesure, de ma réserve. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Chacun doit écouter avec courtoisie l'adversaire, […] ! Exprimons-nous poliment. Rétorquons de même, sans nous départir de sang-froid. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le fonctionnaire de la police nationale est loyal envers les institutions républicaines. Il est intègre et impartial ; il ne se départit de sa dignité en aucune circonstance. — (Article 7, Code de déontologie de la police nationale, Version consolidée au 3 août 2001)
    • Améthyste a pour étymologie « qui écarte l’ivresse ». On prêtait cette vertu à la pierre précieuse en question. Les pochetrons de l’Antiquité ne se départaient pas de leur améthyste. — (Amélie Nothomb, Le Fait du prince, Albin Michel, Paris, 2008)
Note[modifier]
  • attention Ces deux verbes sont réguliers, mais leurs conjugaisons diffèrent en ce que le participe présent de départir est départissant, et celui de se départir est se départant. — (Benjamin Legoarant, Nouvelle orthologie française, ou Traité des difficultés de cette langue, 1832). Malgré tout, la conjugaison du deuxième groupe se rencontre également pour le verbe pronominal.

Références[modifier]