dessécher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Composé de dés- et sécher.

Verbe [modifier]

dessécher \de.se.ʃe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se dessécher)

  1. Rendre sec.
    • Le vent, la chaleur a desséché les feuilles de cet arbre.
    • Dessécher des plantes pour les conserver dans un herbier.
    • Sa peau se dessèche.
    • Un arbre qui se dessèche et meurt.
  2. Mettre à sec.
    • Dessécher les fossés d’une ville.
    • Dessécher un étang.
    • Ces marais se dessèchent en partie durant l’été.
  3. (Par extension) Exténuer, amaigrir, consumer.
    • Un corps que les veilles et les travaux ont desséché.
    • Son corps se dessèche.
  4. (Figuré)
    • Dessécher l’esprit, l’imagination : Ôter à l’esprit, à l’imagination leur agrément.
    • Dessécher le cœur : Le rendre sec, froid, insensible.
    • Cette triste expérience lui a desséché le cœur.
  5. (Pronominal) Devenir sec.
    • Il paraît que ce désert était autrefois occupé par un vaste bassin central. Il s’est desséché comme se desséchera la Caspienne, et cette évaporation s’explique par l’énergique concentration des rayons solaires […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Dans les terres noires (tirs), les résultats sont moins aléatoires. […]. En été, elles se dessèchent et se crevassent, et les premières pluies de l'automne font couler dans les fentes les couches superficielles délayées, exposant ainsi des terrains toujours nouveaux à la surface. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 220)
  6. (Pronominal) Désirer quelque chose avec impatience, au point d’en maigrir.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]