embryon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien ἔμβρυον, embryon.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
embryon embryons
\ɑ̃.bʁi.jɔ̃\

embryon \ɑ̃.bʁi.jɔ̃\ masculin

  1. (Biologie) Germe en train de se développer à la suite de la conception chez les vivipares. L'organisme est à ce stade depuis la première division de l’œuf ou zygote jusqu’au stade de fœtus, où les principaux organes sont formés, 12e semaine de grossesse chez l'humain.
    • La déclaration effectuée aurait pour effet d'attribuer la personnalité juridique à l'enfant conçu, qui disposerait alors de droits subjectifs. La détermination du représentant légal de l’embryon pourrait alors être aisée. — (Xavier Labbée, La condition juridique du corps humain avant la naissance et après la mort, Presses Universitaires du Septentrion, 2012)
    • Elle avait bien encore des nuits de larmes, de regrets, de cœur déchiré, mais vite elle songeait au « fils du rêve », et toute sa tendresse refoulée se reportait avec violence sur l’embryon qui, dans quelques mois, serait un nouveau-né. — (Lucie Delarue-Mardrus, Comme tout le monde, J. Tallandier, pages 141 et 142)
  2. (Par analogie) (Botanique) Plante qui n'est pas encore développée, qui est en germe ou en bouton.
    • Il faut que la gelée ou la sécheresse craquellent la paroi pour que l’embryon puisse sortir. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.17)
  3. (Figuré) Ce qui n’est pas achevé.
    • Chez d'autres, on a saisi les premiers linéaments de la civilisation qui apparaît plus développée chez les Mexicains: par exemple, le commencement d'un système idéographique qui est comme l’embryon des hiéroglyphes nahuatles. — (Louis Ferdinand Alfred Maury, La terre et l'homme; ou, Aperçu historique de géologie, de géographie et d’ethnologie générales, Paris : L. Hachette, 1857, p.391)
    • Toutefois, si un magnanime sentiment de fraternité s'imposait sincèrement et définitivement, sans arrière-pensée, à tous les esprits européens, alors nous n'aurions pas à nous inquiéter du cosmopolitisme marseillais, intéressant embryon de la civilisation future. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]