conception

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin conceptio, « action de contenir, de renfermer », d'où « conception » puis « idée, pensée » en latin chrétien.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
conception conceptions
\kɔ̃.sεp.sjɔ̃\

conception \kɔ̃.sɛp.sjɔ̃\ féminin

  1. Action par laquelle un enfant est conçu dans le sein de sa mère quand l’embryon se forme par la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde. → voir fécondation
    • Loin de favoriser la conception des femmes, le mariage n'est souvent qu'une école mutuelle de stérilité volontaire. (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Au temps de la conception de l’enfant.
    • Depuis la conception jusqu’à l’enfantement.
    • L’immaculée conception : abréviation de l’immaculée conception de la Vierge Marie, dogme catholique selon lequel la Vierge Marie a été exempte du péché originel dès sa conception.
  2. (Figuré) Faculté de comprendre et de concevoir les choses.
    • Il a la conception vive, facile, lente.
  3. Pensée résultant de cette faculté, idée, production de l’intelligence.
    • Conception hardie, originale.
    • Voilà une plaisante conception.
    • Cet ouvrage est une des plus belles conceptions de l’esprit humain.
  4. Manière de voir les choses.
    • Tu as une curieuse conception de la vie !
    • Se faire une conception personnelle de telle ou telle chose.
    • La férocité des conventionnels s'explique facilement par l'influence des conceptions que le Tiers État avait puisées dans les pratiques détestables de l'Ancien Régime. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.143)
    • Beaucoup de mes interlocuteurs me signalent encore, […], la conception qu'on a du suffrage universel en ces contrées, où l'homme politique doit accepter d'être, dans la métropole, le protecteur, le soutien, le truchement de ses mandants. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La conception coranique de la politique n'est pas irénique. Elle est d'affrontement, ou plutôt manichéenne, […]. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.39)
  5. Élaboration d’une idée, d’un projet.
    • La conception de ce film a été longue.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin conceptio (« action de recevoir ensemble », « grossesse », « expression ») dérivé de conceptare (« concevoir »).

Nom commun[modifier]

conception (pluriel : conceptions)

  1. Conception.
  2. Notion.
  3. Idée.

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)