concevoir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin concipio (« concevoir »), dérivé capio (« prendre ») avec le préfixe con-.

Verbe [modifier]

concevoir \kɔ̃.sə.vwaʁ\ transitif et intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Commencer à porter en soi, en parlant d’une femme enceinte.
    • Le sein qui vous a conçu.
  2. (Figuré) Créer, inventer, imaginer, par une opération de l'esprit.
    • […] ; l'affaire Dreyfus nous a montré que l'immense majorité des officiers et des prêtres concevait toujours la justice à la manière de l'Ancien Régime et trouvait toute naturelle une condamnation pour raison d'État. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.143)
    • Ne regardons donc plus comme des principes absolus des faits n’ayant jamais existé que dans l’imagination de ceux qui les ont conçus ; […]. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Il a essayé de concevoir combien des six mille deux cents étudiants de Dupont étaient à ce moment en train de forniquer. Concevoir, au sens d'être doué d'un regard qui traverserait les murs pour découvrir toutes ces bêtes à deux dos occupées à se tortiller et à ruer et à y aller. — (Tom Wolfe, Moi, Charlotte Simmons, Robert Laffont, 2006, chap.5)
  3. Même en parlant des passions, des sentiments, des mouvements de l’âme.
    • Concevoir de l’espérance, des espérances.
    • Concevoir des soupçons.
  4. Comprendre, entendre bien quelque chose, en avoir une juste idée.
    • Dans les circonstances difficiles il ne faut pas dédai gner de faire appel, comme autrefois les Germains, aux conseils des femmes ; car elles ont une manière de con cevoir les choses toute différente de la nôtre. — (Arthur Schopenhauer, Essai sur les femmes, dans Pensées & Fragments, traduction par J. Bourdeau , Félix Alcan, éditeur, 1900 (16e éd.))
    • Je conçois qu’il n’ait pas été satisfait de votre conduite.
    • (Absolument) Il a l’esprit vif, il conçoit facilement.
  5. Exprimer en certains termes. Dans ce sens il n’est guère d’usage qu’au participe passé.
    • Cet article était conçu en termes obscurs.
  6. Procréer, engendrer; faire en sorte qu'un ovule soit fertilisé.
    • Pour être capable de recevoir par testament, il suffit d’être conçu à l'époque du décès du testateur.
      Néanmoins, la donation ou le testament n'auront leur effet qu'autant que l'enfant sera né viable.
      — (Article 906, Code civil, France, version en vigueur au 1er janvier 2007)

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin concipere.

Verbe [modifier]

concevoir \Prononciation ?\

  1. Concevoir (un enfant).
    • De concevoir en toi la majesté devine — (Une loenge de Nostre Dame, ms. 12467 de la BnF, v. 4)

Variantes[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]