escalier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : escalièr

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin scalarium formé de scala (« échelle ») et du suffixe locatif -arium.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
escalier escaliers
\ɛs.ka.lje\
Escalier de secours hors-œuvre

escalier \ɛs.ka.lje\ masculin

  1. (Architecture) Ensemble de marches qui, dans un bâtiment, servent pour monter ou descendre.
    • Quelques pas chancelants retentirent sur le plancher de la chambre, et une masse inerte vint s'abattre dans l'escalier, juste au-dessus de ma tête. (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, 1845, chapitre 45.)
    • Quelques pas chancelants retentirent sur le plancher de la chambre, et une masse inerte vint s'abattre dans l'escalier, juste au-dessus de ma tête. (Marivaux, Le Paysan parvenu, 1735, première partie.)
    • Un autre escalier tournant les conduisit à une salle de même grandeur que celle où ils avaient été reçus d’abord, et qui occupait l’étage supérieur. (Walter Scott, Ivanhoéch. XLII, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le duc, […], atteignit enfin un escalier en spirale pratiqué dans l’épaisseur d’un mur et qui s’ouvrait par une porte secrète et invisible dans l’antichambre de l’appartement de Marguerite. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. II)
    • Il nous fit monter par un escalier fort roide à une toute petite chambre éclairée par une microscopique fenêtre sur le bord de laquelle végétaient de pauvres plantes. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.70)
    • Ne pissez pas sur la plus haute marche de l’escalier pour faire des cascades. (Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation, 1926.)
    • La nuit est chaude. Vous remontez en flânant la Canebière et vous la quittez au boulevard Dugommier. Vous arriver vite au bel escalier monumental, tout battant neuf, qui monte à la gare. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les deux éléments de l'architecture qui ont dépéri avec la civilisation industrielle et ses techniques, sont la cheminée et l’escalier. (« Un membre privilégié de l'architecture », André Chastel, dans L'Escalier dans l'architecture de la Renaissance, André Chastel, éd. Picard, coll. De Architectura, 1985 (ISBN 2-7084-0129-7), p. 7)

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus escalier figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : escalier.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin scalarium.

Nom commun[modifier]

escalier masculin

  1. Escalier.
  2. Compagnie, troupe.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin scalarium.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
escalier
[Prononciation ?]
escaliers
[Prononciation ?]

escalier [eskaˈlje] (graphie normalisée) masculin

  1. (limousin), (provençal), (vivaro-alpin) Escalier.
  2. (limousin), (provençal), (vivaro-alpin) Degré, marche d’un escalier.

Variantes[modifier]

Variantes dialectales[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Références[modifier]