exception

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Exception

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIIe siècle) Emprunté au latin exceptio, venant de excipere (« retirer, excepter »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
exception exceptions
\ɛk.sɛp.sjɔ̃\

exception \ɛk.sɛp.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’excepter.
    • L’interdiction de fumer ne souffrait aucune exception, mais quelques officiers sortirent dans la galerie pour y chiquer à leur aise. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 147 de l’éd. de 1921)
    • […] : sous l’ancien régime, en Gascogne, le droit d’aînesse ne souffrait jamais d’exception, et un bien de famille conservé intégralement, de génération en génération, n’était jamais divisé. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Ce qui est excepté.
    • Il n’y a règle si générale qui n’ait son exception.
    • Cela ne souffre point d’exception.
    • L’exception confirme la règle.
  3. (Droit) Moyen de défense, et particulièrement de celui à l’aide desquels on soutient qu’une demande doit être déclarée non recevable.
    • J’ai une exception toute prête contre cette demande.
    • Il a fourni ses exceptions.
  4. (Programmation informatique) Interruption de l’exécution normale d'un programme à cause d'une erreur dont la possibilité a été anticipée lors de la conception.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’anglo-normand excepcioun.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
exception
\ɪk.ˈsɛp.ʃən\
exceptions
\ɪk.ˈsɛp.ʃənz\

exception \ɪk.ˈsɛp.ʃən\

  1. Exception.

Prononciation[modifier]