funèbre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : funebre

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin funebris (« funèbre »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
funèbre funèbres
\fy.nɛbʁ\

funèbre \fy.nɛbʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport aux funérailles.
    • Les convois funèbres se succédaient, avec leurs escortes de sous-officiers boueux et de rosses efflanquées. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.451, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Enfin, sur l’ordre du docteur, on transporta dans la salle de mairie le funèbre colis que deux hommes dévoués dévêtirent et fouillèrent. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […] les convives d'un repas funèbre devant bientôt s'attabler en cette maison, il importe que je prépare consciencieusement la tête de veau dont ils m'ont passé commande. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Advienne que pourra, il doit l'assister auprès du défunt, jusqu'à la mise en fosse et monter avec elle la garde funèbre. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Figuré) Qui est lugubre ; qui éveille l’idée de la mort.
    • […]; tous tenaient à la main droite ou des épées, ou des piques, ou des arquebuses, et quelques-uns, à la main gauche, des flambeaux qui répandaient sur cette scène un jour funèbre et vacillant, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. VIII)
    • Le bruit, les allées et venues des gens m'alertèrent. J'accourus avec un funèbre pressentiment, sans toutefois penser à un malheur aussi terrible. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 19)
    • Au bout d'un couloir funèbre et saugrenu dont la disposition avait je ne sais quoi de caligaresque, l'entrée de La Java ne fait guère impression. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  3. (Par extension) (Familier) Qualifie certains oiseaux nocturnes, dont le cri a quelque chose de sinistre.
    • Le hibou, le chat-huant, l’orfraie sont des oiseaux funèbres.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

funèbre \fy.nɛbʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Synonyme de noctuelle en deuil (papillon).

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]