éveiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1175) Chrétien de Troyes. Du latin populaire exvigilare (« s’éveiller »), issu du latin vigilare (« être éveillé »), bâti sur le latin vigil (« attentif ») qui a donné vigilant.

Verbe [modifier le wikicode]

éveiller \e.ve.je\ ou \e.vɛ.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’éveiller)

  1. Passer du sommeil à la veille.
    1. Tirer du sommeil.
      • Le chant des coqs, l’aboiement des chiens, les appels des oiseaux l’éveillèrent. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 99 de l’éd. de 1921)
      • Il prêta l’oreille. Rien ne remuait dans la maison. Le bruit du gond rouillé n’avait éveillé personne. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, 2, 11 ; 1862)
    2. (Pronominal) Sortir du sommeil.
      • Deux berceaux côte à côte, dans sa chambre, renfermait les deux petits corps. La nuit, Zaheira s’éveillait pour leur donner le sein. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
      • Il s’éveille tous les jours à une certaine heure.
      • Elle s’est éveillée en sursaut.
      • On emporterait la maison, qu’il ne s’éveillerait pas.
      • S’éveiller au bruit.
      • Vous paraissez tout endormi, éveillez-vous.
  2. (Figuré) Déclencher (un sentiment chez quelqu’un).
    1. Faire naitre, susciter.
      • Et chacun de me plaisanter ; ma jeunesse à son lever, mon parfum de fille fraîche, ma chair toute neuve en son premier éclat éveillaient chez les hommes de sournoises concupiscences, aiguisaient leur regard. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
      • Éveiller la curiosité. Éveiller des soupçons.
    2. (Pronominal) Naitre, éclore, se développer.
      • C’est ainsi en effet que s’éveille dans le cœur humain et que s’impose, même sans droit, l’âcre et bizarre jalousie de la chair. — (Victor Hugo, Les Misérables, III, 6, 8 ; 1862)
      • Son intelligence commence à s’éveiller.
  3. (Figuré) Sensibiliser (quelqu’un à quelque chose, à un sentiment).
    1. Faire sortir de l’ignorance.
      • Éveiller un enfant à la peinture.
    2. (Pronominal) Sortir de l’ignorance.
      • S’éveiller aux arts, à l’amour.

Synonymes[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]