sommeil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du bas latin somnĭcŭlus, diminutif de somnus (« sommeil »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
sommeil sommeils
\sɔ.mɛj\

sommeil \sɔ.mɛj\ masculin

  1. État inconscient nécessaire à la vie.
    • Il y eut encore entre ce moment de somnolence et le sommeil réel un intervalle pareil à celui du crépuscule, qui sépare le jour de la nuit, intervalle bizarre et indescriptible pendant lequel la réalité se confond avec le rêve, de manière qu’il n’y a ni rêve ni réalité. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Et son ami Canalis dormait, lui, du sommeil des triomphateurs, le plus doux des sommeils après celui des justes. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • J'avais les membres roidis et ressentais une si pénible lassitude, que je restai longtemps sans pouvoir trouver le sommeil. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.94)
    • Dans la tiède torpeur du réveil le père Jourgeot savoura ce délicieux engourdissement qui est comme la prise de conscience des bons sommeils réparateurs et des nuits tranquilles ; […]. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Grande envie, un grand besoin de dormir.
    • Le premier jour des vacances d’été, je me rendis à l’usine dès potron-minet. Le sommeil avait beau engourdir encore mes membres, j’étais résolu à ne pas décevoir mon père. (Erich Loest, Les souris du Dr Ley: une fable d’Allemagne, traduitde l’allemand par Bernard Huchet, page 12, Gingko, 2006)
    • Et ils continuent de giberner, mais un tel sommeil s’était emparé de moi que je m’en allai dormir dans la grange. (Władysław Stanisław Reymont, Pèlerinage à Czestochowa, page 21, L’Âge d’Homme, 1984)
  3. (Figuré) Mort.
    • Le sommeil de la tombe.
  4. État d’inactivité, d’inertie où se trouvent certaines choses.
    • Le sommeil de la nature. — Le sommeil de l’esprit. — Le sommeil des sens.
  5. (En particulier) (Botanique) (Familier) État dans lequel les plantes ont leurs feuilles et leurs fleurs pliées ou fermées, ordinairement durant la nuit, et qui est dû à l’absence de la chaleur et de la lumière.
    • Sommeil des plantes.
  6. (En particulier) (Zoologie) (Familier) Sorte d’engourdissement qui saisit certains animaux pendant l’hiver ; ou qui, dans les pays chauds, saisit d’autres animaux durant la saison sèche.
  7. (Par extension) Phase d’inactivité d’un appareil, d’une machine.
    • Lorsqu’une machine en sommeil devient active, il convient de suivre l’état du stock.
  8. (Familier) Période durant laquelle on dort.
    • Allez les enfants, venez faire votre sommeil.

Synonymes[modifier]

État de vie ralentie :

Phase d’inactivité :

Action de se coucher pour dormir :

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]