hiver

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hibernum (« hiver : saison froide »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
hiver hivers
\i.vɛʁ\
Un parc en hiver.
L’Hiver de Giuseppe Arcimboldo.

hiver \i.vɛʁ\ masculin

  1. L’une des quatre saisons de l’année. Dans l’hémisphère nord, l’hiver astronomique s’étend du 7 novembre au 7 février, le solstice d’hiver représentant le milieu de l’hiver. L’hiver météorologique comprend les mois les plus froids de l’année, soit les mois de décembre, janvier et février. L’hiver calendaire français, enfin, s’étend du 21 décembre (solstice d’hiver) au 20 mars (équinoxe de printemps). Dans l’hémisphère sud, ce découpage correspond à la saison d’été.
    • Voici venir l’hiver, tueur de pauvres gens. (Jean Richepin, La chanson des gueux, 1876)
    • Il fait doux, il fait clair. L’hiver commence à peine et je ne sais quoi de printanier flotte dans l’air subtil. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 205)
    • Le chien, qui se faisait vieux et n’aimait point à découcher, était, comme d’habitude, rentré dès le premier soir et gardait le coin du feu, car on était en hiver. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • C’est ainsi que vers la fin de l’hiver, comme chaque année, garçons et filles, durant un mois, furent occupés à la cueillette des oranges dans le domaine du pacha. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  2. (Par extension) Le froid qu’il fait pendant cette saison.
    • Et de son côté, le récent hiver a roussi les oliviers, dépenaillé les grands mimosas, pareils à des mâts dont les haubans sont coupés, et où pendent des paquets de vieilles voilures déralinguées. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les atlantiques se sont répandues dans les plaines, mais restent arrêtées par la rigueur des hivers. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.60)
    • Un rude hiver s’est abattu sur la campagne bourguignonne : les quelques arpents de vigne qui font vivre la famille ont gelé. (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  3. (Figuré) (Littéraire) Nombre des années, en parlant d’une personne âgée et sur laquelle le poids des ans se fait sentir.
Note[modifier]
L’usage figuré est à comparer avec l’emploi de « printemps », pour désigner les années qui semblent ne pas avoir de prise sur une personne dynamique mais de grand âge.

Variantes[modifier]

  • hyver (orthographe ancienne, qui n’est plus utilisée)

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Saisons
printemps été automne hiver

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]