hiverner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin hibernare (« passer l’hiver »), il forme un doublon avec la forme savante hiberner.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

hiverner (h muet)\i.vɛʁ.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Passer l’hiver, la mauvaise saison, en parlant des troupes, des navires.
    • Il n'étoit pas possible que ses Troupes hivernassent en deçà des Monts , faute de Places fortes pour s'y maintenir: ainsi il les rappela sans attendre que les neiges en fermassent les passages. (Isaac de Larrey, Histoire de France sous le règne de Louis XIV, Liège : Guillaume Ignace Broncart & Maestricht : Lambert Bertus, 1723, vol.9, p.269)
    • […] avant qu'un phoquier norvégien venu par hasard dans cette région ne les rapatriât, ils durent hiverner pendant trois années consécutives ! (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • En 1838, la profondeur du port et le nombre des poteaux permettaient d'y faire hiverner 5 vaisseaux, 5 frégates et 6 petits navires. En 1774, il y hivernait 6 vaisseaux de 60 canons, 4 frégates de 36, 3 pinks et 14 autres petits navires. (Mikhail Frant︠s︡evich Reĭneke, Description hydrographique des cotes septentrionales de la Russie, traduit du russe par ‎Hippolyte de Laplanche, Paris : Paul Dupont, 1860, note de bas de page 329)
  2. Passer l'hiver dans un lieu tempéré, en parlant de certains animaux migrateurs.
    • Ceux de l'Europe du Nord et centrale vont hiverner surtout en Europe méridionale et régulièrement aussi en Afrique du Nord. En automne, des milliers d'oiseaux traversent la France ou s'y installent pour hiverner. (Michel Vallance, Faune sauvage de France: biologie, habitats et gestion, Éditions du Gerfaut, 2007, p.78)
  3. Passer l’hiver en repos biologique, en parlant des graines, des insectes.
    • Les chrysalides, qui avaient un aspect absolument normal, hivernèrent. (Bulletin de la Société entomologique de Mulhouse, 1952, p.57)
    • Une partie des larves des deuxième et troisième stades et toutes celles du quatrième stade hivernèrent. (Revue de pathologie végétale et d'entomologie agricole de France, 1950, vol.29-30, p.113)
  4. (Transitif) (Agriculture) Mettre les bestiaux à l’abri dans les étables, pour l'hiver.
    • Et même, certaines familles n’hivernaient aucune vache. Il en était ainsi de toutes les familles de la Bérarde. En été, elles prenaient en pension une vache louée à un propriétaire de la plaine de l'Oisans. (Charles Gardelle, Alpages: Dauphiné, La Fontaine de Siloë, 1999, p.89)
  5. (Transitif) (Agriculture) Donner, à une terre, un dernier labour avant l’hiver.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

passer l’hiver en repos biologique

Références[modifier | modifier le wikicode]