grigner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français graignier, apparenté à l’anglais grin (« grimace qui montre les dents, sourire forcé »), la mouillure du \n\ s’explique par la proximité sémantique avec grogner [1].

Verbe [modifier le wikicode]

grigner \ɡʁi.ɲe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) ou (Régionalisme) Grincer des dents, plisser les lèvres en montrant les dents, grimacer.
    • L’essentiel est de montrer les dents
      — C’est vrai ça ! Un chien qui grigne, on en a peur.
      — Eh bien ! nous grignerons, nous grignerons, mon brave !
      — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il avait l'air […] d’un enfant qu’on a empêché de faire une sottise, une saleté, et qui grigne, à la fois furieux et penaud. — (Richepin, Cadet, 1890, p. 158)
  2. Plisser de façon anormale, faire des faux plis (en parlant de tissu), goder.
    • Étoffe qui grigne. — (Larousse 20e)
    • Le fil doit être tenu lâche pour que les points ne fassent pas grigner le tissu de fond. — (Dreyfus, Manuel apiéceur, av. 1953, p. 9)
  3. Scarifier ou fendre le pain avant cuisson. Traditionnellement afin de signer son pain pour le reconnaître dans le four commun, et pour laisser une partie des gaz s'échapper.

Synonymes[modifier le wikicode]

faux plis :

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

grigner \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de graignier.

Références[modifier le wikicode]