grouillot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Forme masculine de grouille, originellement « apprentie qui fait les courses ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
grouillot grouillots
\ɡʁu.jo\

grouillot \ɡʁu.jo\ masculin

  1. Homme à tout faire ; subalterne.
    • Non, ce dernier fut simplement effaré à la lecture des chiffres fournis par les grouillots du ministère de l'Éducation nationale qui, en bons subordonnés, travaillent, eux, et en plus font plaisir au chef ! — (Peggy Derder, Mon cas d'école, Flammarion, 2010, chap. 1)
    • Tous deux, comme moi, sont grouillots mais un peu distants tout de même, une sorte de grouillots chefs qui ne m'appellent que « Petit Pierre » ce que je n'apprécie pas trop, mais je souhaite tellement être des leurs que j'accepte cette sorte de subordination. — (Pierre Biais, Du feu à l'incendie, Éditions Publibook, 2009, p. 13)
  2. Coursier.
    • Très vite, une navette de grouillots s'installa entre l'appartement de la rue Cassini et l'imprimerie. Les grouillots apportaient le premier jeu d'épreuves, qu'Honoré corrigeait. Suivait un deuxième jeu, un troisième, il était parfois nécessaire de fabriquer six jeux d'épreuves. — (Évelyne Deher, Les meilleures muses de l'histoire, éd. Critérion,, 1992, p. 88)
  3. (En particulier) (Finance) (Désuet) Jeune employé de la bourse chargé de porter rapidement les ordres d’achat et de vente.
    • Voici quelques années, ces grouillots étaient légion à la Bourse. Les fameuses machines pneumatiques n'avaient pas été encore installées et la foule constituait un maquis infranchissable pour qui ne possédait plus ce corps frêle et souple de la treizième année. — (La Revue de Paris, 1935, vol. 13, p. 786)
    • Pour la plupart ils avaient, en ce temps-là, commencé à travailler très jeunes, avant la guerre, vers treize ou quatorze ans comme « grouillots », c'est-à-dire jeunes porteurs d'ordre entre le box de la charge ou de la banque. — (Henri-Hugues Lejeune, Le dernier hussard, éd. Renaudot et Cie, 1990, p. 390)
  4. (Architecture) Personnage neutre, animal, dessiné dans une élévation, une coupe ou une perspective architecturale pour donner l’échelle et une apparence de vie. Très stylisé en dessin, il est avec les représentations 3D remplacé par une photographie d’un personnage.
    • Eh bien, il est fort utile d'avoir tant et tant appris à l'École à dessiner des façades, à les « rendre », à y faire de belles ombres, à les entourer d'arbres et à mettre des grouillots et de petites autos par-devant, car ceux qui vous jugeront ne comprendront que cela. — (Michel Bataille, La ville des fous, éd. Robert Laffont, 1966, p. 114)
    • L'intérêt d'un dessin de Rauch que je montre, à la limite de cette question, est qu'on se trouve dans le cas d'une image que l'on pourrait, par des artifices de lecture, constituer en espaces cartographiques sans qu'il y ait d'échelle cartographique : puisqu'on peut observer l'incompatibilité des dimensions des « grouillots ». — (Nicole Guenin, Christiane Maurand & Madeleine Arnold, Espace & représentation, Éd. de la Villette, 1982, p. 283)

Synonymes[modifier le wikicode]

Homme à tout faire, coursier (1) :
Employé de la bourse chargé de porter rapidement les ordres (2) :

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]