gynoïde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : gynoide

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien γυνή, gunế (« femme ») et εἶδος, eîdos (« aspect extérieur »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
gynoïde gynoïdes
\ʒi.nɔ.id\

gynoïde \ʒi.nɔ.id\ masculin et féminin identiques

  1. (Didactique) Qui présente des caractères féminins en parlant d’un individu mâle.
    • Il y aurait plutôt des raisons de penser qu'Akhnaton souffrait d'une anomalie chromosomique, XXY par exemple, qui lui aurait donné son apparence gynoïde, sans pour autant le rendre impuissant, […]. — (Gerald Messadié, Histoire générale de Dieu, Robert Laffont, 2012, chap.8 (note 28 en fin du chapitre))
    • Là où, par exemple, on tient à mettre en valeur les caractères gynoïdes de la taille et du bassin (comme dans la littérature au tournant du XXe siècle), on va privilégier les vertugadins, les crinolines, les tournures et les corsets, lesquels vont finir par reconfigurer les corps en retour. — (Gaétan Brulotte, Œuvres de chair: figures du discours érotique, Presses de l'Université de Laval, 1998, p.453)

Antonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gynoïde gynoïdes
\ʒi.nɔ.id\

gynoïde \ʒi.nɔ.id\ masculin

  1. (Médecine) Homme qui porte les caractères sexuels secondaires de la femme.
    • […] et la moniliase papillomateuse hyperkératosique de l'adulte, évoluant sur un terrain particulier chez un gynoïde fruste, que les examens complémentaires n'ont pu préciser, mais qui semble déterminant dans la pérennité de cette affection néanmoins très améliorée. — (Bulletin de la Société française de dermatologie et de syphiligraphie, Masson, 1968, vol.75, p.222)
  2. (Rare) Robot ayant l’apparence d’une femme.
    • Le collant épousait le dessin exact des cuisses, des aines, du ventre, avec le renflement du mont de Vénus et le sillon étroit du sexe. Mais elle n'avait pas de nombril. Était-elle une sorte de robot, un être artificiel, un gynoïde ? — (Michel Jeury, Les yeux géants, Robert Laffont, 2011)
    • Le Sénat européen de Bruxelles s'était divisé en deux camps : les Progressistes qui prônaient l'existence des androïdes à IA, et les Conservateurs qui s'opposaient à l'anthropomorphisme exacerbé dont jouissaient actuellement les gynoïdes qui restaient pour eux des prostituées mécaniques de luxe, voire de simples jouets sexuels dégradants : des sex-toys, quoi ! — (Rick Demil, Lovebot, Mon Petit Editeur, 2012 & TheBookEdition, 2014, p.126)
    • Vivent les gynoïdes! Les technosciences se soucient de notre bonheur. Les roboticiens inventent des poupées érotiques plus vraies que nature, d'une jeunesse éternelle et pulpeuses à souhait. — (Jean-Claude Liaudet, Tel fils, quelle mère ?, Archipel, 2012)


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Gynoïde sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg