hobereau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français hobier « faucon ».

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hobereau hobereaux
(h aspiré)\ɔb(ə).ʁo\

hobereau (h aspiré)\ɔb(ə).ʁo\ masculin

  1. (Ornithologie) Un des petits faucons gris-bleu d’Eurasie ou d’Afrique, au vol très rapide, qui pond ses œufs dans l’ancien nid d’une autre espèce et qui ne chasse que les petits oiseaux.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

classification simplifiée

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin hobereau
(h aspiré)\ɔb(ə).ʁo\
hobereaux
(h aspiré)\ɔb(ə).ʁo\
Féminin hoberelle
(h aspiré)\ɔb(ə).ʁɛl\
hoberelles
(h aspiré)\ɔb(ə).ʁɛl\

hobereau (h aspiré)\ɔb(ə).ʁo\ masculin

  1. (Péjoratif) ou (Ironique) Petit gentilhomme campagnard.
    • Le voyageur qui eût aperçu de loin le castel dessinant ses faîtages pointus sur le ciel, au-dessus des genêts et des bruyères l’eût jugé une demeure convenable pour un hobereau de province. (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse - Chapitre I)
    • Avant d’épouser M. de Bargeton, stupide hobereau qu’elle estime et chérit juste ce qu’il vaut, elle avait aimé, jeune fille, un brillant officier qui est mort à l’armée. (La Revue des Deux Mondes, Chronique de la quinzaine - 14 août 1837)
    • Il s’enquit, bien entendu, des hobereaux d’alentour, apprit qu’ils s’appelaient Blokhine, Potchitaïev, […] (Nicolas Gogol ; Les Âmes mortes ; 1842 ; traduction de Henri Mongault ; 1949)
    • Cependant, nous devions, plus tard, habiter la Maison (grand M) toute l'année et nous en contenter, comme se contentent des leurs, en tous points analogues à la nôtre, les hobereaux de la région. (Hervé Bazin ; Vipère au poing ; 1948)
    • Ces grands airs arrogants ! Un hobereau qui... qui... n'a même pas de gants ! Et qui sort sans rubans, sans bouffettes, sans ganses ! […] (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897)
    • Ce petit hobereau débuta avec presque rien et s’acquit promptement la réputation de pique-assiette : mais à sa mort il possédait quelque cent mille roubles d’argent liquide. (Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Les frères Karamazov)

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]