hymne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Hymne, hymně

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hymnus, lui-même du grec ancien ὕμνος, peut-être une variante du mot qui nous donne hymen, hyménée. Le mot est passé du masculin au féminin en ancien français, « plus ordinairement féminin » au dix-septième siècle, puis étymologiquement rapporté au genre masculin. (Vers 1140) ymne (Psautier d’Oxford) et hymne (Conception de Notre Dame).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
hymne hymnes
\imn\
L’hymne de la France, la Marseillaise (4)

hymne \imn\ masculin ou féminin (l’usage hésite)Note : L’usage du féminin est plutôt vieillissant.

  1. Chant.
    • Des hourras ponctuèrent le discours du Prince, qui, à la fin, entonna une hymne que tous les hommes reprirent avec lui : « Ein fester Burg ist unser Gott ! C’est un rempart que notre Dieu ! » (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 263 de l’éd. de 1921)
    • Le chœur se mit à chanter une autre hymne. (Dan Simmons, L’Éveil d’Endymion, 1997, traduit par Monique Lebailly)
    • Ces bois vont retentir des hymnes du matin. (Casimir Delavigne, Paria, I, 3)
    • Dans l’hymne de la nature, Seigneur, chaque créature Forme à son heure en mesure Un son du concert divin. (Alphonse de Lamartine, Harm. I, 3)
    1. (Antiquité) Poème chanté.
    2. Cantique.
    3. (Musique) (En particulier) Chant solennel composé pour célébrer la patrie, ses défenseurs, etc.
      • La langue de la République est le français[…]
        L’hymne national est la Marseillaise.
        (Article 2. de la Constitution française du 4 Octobre 1958)
      • Et voilà que je me rappelle les cortèges de gueux qu’on menait en musique, le 1er mai, à Tempelhof, jurer fidélité au Führer. Avec quelle joie, avec quelle foi elles clamaient le Horst-Wessel-Lied, l’hymne hitlérien, ces gueules blêmes. (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle revue critique, 1934, p.16)

Synonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « hymne [imn] »

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin hymnus.

Nom commun[modifier]

hymne masculin

  1. Hymne.

Variantes[modifier]

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Danois[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hymnus.

Nom commun[modifier]

hymne \Prononciation ?\

  1. Hymne.

Latin[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

hymne \Prononciation ?\

  1. Vocatif singulier de hymnus.

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hymnus.

Nom commun[modifier]

hymne \Prononciation ?\

  1. Hymne.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Norvégien[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin hymnus.

Nom commun[modifier]

hymne \Prononciation ?\ masculin

  1. Hymne.