inculte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin incultus (« en friche »), antonyme de cultus (« cultivé »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inculte incultes
\ɛ̃.kylt\

inculte \ɛ̃.kylt\ masculin et féminin identiques

  1. (Agriculture) Qui n’est pas cultivé.
    • Des trois bandes ou régions qui divisaient devant nous la plaine d’Athènes, nous traversâmes les deux premières, la région inculte et la région cultivée. (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, éd. Le Normant, 1811, p. 170)
    • Les plaines incultes succèdent aux champs de maïs. (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Vous avez pu constater que, sauf un lopin de terre où le jardinier sème des plants de carottes et de choux pour la table de sa Grandeur, tout le jardin est inculte ; c’est du bien perdu et sans profit pour personne. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les cadres administratifs et sociaux étaient détruits, les kasbas et les gottas (fermes) en ruines, les champs incultes, les silos vides, les marchés abandonnés, les pistes désertes. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 175)
  2. Qui n’est pas arrangé.
    • La première scène qui s'offre à nos yeux est une scène de carnage : des hommes roux, aux cheveux incultes, armés de coutelas, les bras nus et rouges de sang, éventrent des morues fraîches et les décapitent; […]. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.32)
  3. Qui est dépourvu de culture ou d’éducation.
    • Une sourde lutte qui se traduit en toutes choses dans la vie quotidienne met sans cesse en présence les 85 % de déshérités et les 15 % de privilégiés, qui se sentent des usurpateurs, incultes au surplus, souvent incapables de diriger ce qu’ils devraient savoir diriger pour justifier leur existence. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

De incultus avec le suffixe -e.

Adverbe[modifier]

inculte \Prononciation ?\

  1. D’une façon négligée, sans soin, sans apprêt.

Antonymes[modifier]

Références[modifier]