jacques

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Jacques

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1359) les Jaques « paysans » ; (1359) Jaque Bonhome (→ voir Jacques Bonhomme) ; (1881) faire le Jacques « faire l'imbécile » → voir faire le jacques). Emploi comme nom commun du prénom Jacques.

Nom commun [modifier]

Invariable
jacques
\ʒak\

jacques \ʒak\ masculin

  1. (Désuet) Sorte de sobriquet donné anciennement aux paysans.
  2. Personne niaise, un peu sotte.
    • Nous sommes de beaux Jacques, allez, de gratifier de plus de trois mille francs ce mauvais docteur là. […]. Qui tombe jamais malade ici ? […] Si on l'appelle c'est tout au plus pour le permis d'inhumer. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Argot) Pince-monseigneur.
    • Aussi j'prends mes outils dans la serviette.
      — Quels outils?
      — Ben, mon jacques.
      — Un jacques, me souffla Bob, c'est une pince-monseigneur.
      — […].C'est au cas qu'on a mis le verrou à l'intérieur que j'me sers du jacques. Ça va vite. Deux, trois pesées..
      — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  4. (Histoire) Pluriel de jacque (paysan insurgé, insurgé d'une jacquerie).
    • Le XIVe siècle […] s’affaisse dans le sang avec les désastres de Crécy et de Poitiers, les excès furieux des Jacques et des Maillotins, les brigandages des Tard-venus, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  5. (Histoire) Pluriel de jacque (vêtement de protection, en usage au Moyen Âge).
  6. (Botanique) Pluriel de jacque (fruit du jacquier).

Dérivés[modifier]

Forme de nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
jacque jacques
\Prononciation ?\

jacques \Prononciation ?\ féminin

  1. Pluriel de jacque.

Références[modifier]