lambeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français lambel, forme nasalisé de label → voir Lappen et Lumpen en allemand.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lambeau lambeaux
\lɑ̃.bo\

lambeau masculin

  1. Morceau d’une étoffe déchirée.
    • Ce vêtement est tout en lambeaux, s’en va en lambeaux, par lambeaux.
    • Elle a laissé un lambeau de sa robe à ces épines.
  2. Morceaux de chair déchirée.
    • Et soudain il sentit surgir en lui la résolution violente d’échapper à cette suppliciante domination. Elle l’avait cloué sur une croix ; il y saignait de tous ses membres, et elle le regardait agoniser sans comprendre sa souffrance, contente même d’avoir fait ça. Mais il s’arracherait de ce poteau mortel, en y laissant des morceaux de son corps, des lambeaux de sa chair et tout son cœur déchiqueté. — (Guy de Maupassant, Notre cœur, 2e partie, ch. VI, 1890)
  3. (Figuré) Partie détachée ; fragment ; débris.
    • Les petits chevaux des Cosaques escaladent les amas de décombres, entre des lambeaux de murs placardés d’affiches portant la dernière proclamation de Gœbbels : « Tout Allemand doit défendre sa capitale. Les hordes rouges seront arrêtées. » — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.326)
    • On n’a entendu que quelques lambeaux de ce discours.
    • Il ne lui est resté un lambeau de cette succession.
    • Plusieurs états se formèrent des lambeaux de l’empire romain.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]