lectrice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1549) Du latin lectrix (« celle qui lit »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lectrice lectrices
\lɛk.tʁis\

lectrice \lɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : lecteur)

Une lectrice
  1. Celle qui lit seule et silencieusement un ouvrage pour son plaisir ou pour s’instruire.
    • Rassurez-vous, lecteur, et vous de même, chère lectrice, ce cocher était une cochère. — (Ponchon, La Muse au cabaret, 1920, page 181)
    • Il pleut, une de ces pluies allègres de printemps dont la lectrice, penchée sur ses archives, ne perçoit rien : ce qu'elle a sous les yeux a effacé les lilas, le moteur, la pluie et jusqu'à la bibliothèque. — (Claude Crozon, D’un autre monde, Paris, Robert laffont, 2013).
  2. Bénévole qui lit à haute voix pour une ou plusieurs personnes.
    • C’est une lectrice médiocre, sa voix est monotone.
    • Dans les maisons d’éducation religieuses, il y a ordinairement une lectrice de semaine pour lire au réfectoire.
  3. Personne dont l’office, la fonction est de faire la lecture à un personnage important pour le distraire.
    • Mlle de Chantoiseau, lectrice de la reine.
  4. Personne dans une maison d’édition qui effectue une présélection des manuscrits destinés à être publiés.
    • « Oui, assure Louis Gardel, président du comité de lecture du Seuil depuis dix ans. Au bout de trois pages, on a une première idée de la qualité. Et on décèle aussitôt un ton nouveau. » Justine Lévy, lectrice à mi-temps chez Stock, cherche, elle aussi, la perle rare. — (Antoine Guillot, Ce qu'il advient des manuscrits, Radio France. Mis en ligne le 17 février 2012).
  5. Répétitrice chargée de compléter dans sa langue maternelle l’enseignement d’un professeur de langues étrangères.
    • Lectrice en langue française à l’Université d’Upsal.
  6. (Religion) Dans la liturgie chrétienne, celle qui lit les textes sacrés lors d’un office religieux.
    • Lecture de la Parole (Évangile du dimanche) Le lecteur ou la lectrice prend le lectionnaire du dimanche là où il a été déposé avant la célébration, et se rend à l’ambon, près de la croix, pour proclamer l’évangile du dimanche face à l’assemblée. — (Liturgie catholique, Célébrer le dimanche, Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle. Mis en ligne le 16 août 2018).

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • lectrice sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • lectrice dans le recueil de citations Wikiquote Wikiquote-logo.svg

Références[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

lectrice \Prononciation ?\

  1. Ablatif singulier de lectrix.

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de lector avec le suffixe -rice.

Nom commun [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Nom lectrice lectrices
Diminutif lectricetje lectricetjes

lectrice \Prononciation ?\ féminin (pour un homme on dit : lector)

  1. Lectrice.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 61,1 % des Flamands,
  • 61,5 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]