lorgnon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Lorgnon

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de lorgner avec le suffixe diminitif -on.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lorgnon lorgnons
\lɔʁ.ɲɔ̃\
Un lorgnon (1)
Un lorgnon (2)

lorgnon \lɔʁ.ɲɔ̃\ masculin

  1. Monocle à monture.
    • Ils discutèrent pendant dix bonnes minutes en s’appuyant de nombreux exemples, de comparaisons, tout en tournant autour de moi, la tête penchée, le lorgnon fiché dans l’œil. — (Arthur Conan Doyle, Jim Harrison, boxeur, 1896)
    • Elle n’intéressait pas seulement, avec les entrepreneurs, ces pauvres « buvetiers et cantiniers », mais une foule d’élégants jeunes hommes au menton haut sur cravate, gantés trop juste, lorgnon à l’œil et stick en main. — (Jean Aicard, L’Illustre Maurin, 1908)
  2. Paire de lunettes sans branches qui tient sur le nez grâce au pincement d’un ressort.
    • Ses yeux, un peu myopes, se dérobaient derrière un lorgnon à monture d’argent, qui prenait son point d’appui sur un nez long, droit, dont les narines mobiles « semblaient aspirer l’espace ». — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […] ; Balouard, dont le lorgnon était brisé, reçoit de l’horloger une série de toutes les dyoptries jusqu’à 18. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • C’est un petit homme insignifiant, légèrement chauve, le lorgnon sur le nez. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • En vis-à-vis du bâtiment vétuste, l’établissement des jeunes élèves-maîtresses, guindées en leur costume sévère sous le chapeau de feutre sans élégance. Le plupart portent lorgnons. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Elle me regarde à travers son lorgnon, les verres agrandissent ses yeux mordorés, ils paraissent immenses, emplis de naïveté, d’innocence, de bonhomie… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 40)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]