martyre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Provient du latin martyrium → voir martyr.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
martyre martyres
\maʁ.tiʁ\

martyre \maʁ.tiʁ\ masculin

Martyre de saint Hyppolyte.
  1. (Religion) Mort ou tourments endurés pour sa religion, sa foi.
    • L’ambition de gagner le martyre avait engagé le prêtre à se mettre de notre voyage. (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • […] Beaumanoir est un homme d’une autre trempe. Il hait la sensualité, il méprise la richesse, et brûle de gagner ce qu’ils appellent la couronne du martyre. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il faut songer qu’à cette époque il y avait en Afrique un assez grand nombre de montanistes qui exaltaient beaucoup la gloire du martyre et n’admettaient point que l’on eût le droit de fuir la persécution. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VI, La moralité de la violence, 1908, p. 258)
    • Quand Rabénou Tam fut informé du martyre des juifs de Blois, il ordonna un jeûne, qui fut longtemps observé au jour anniversaire (le 20 Siwan). (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par extension) Tortures endurées par les victimes de tortionnaires.
    • Chacun ici connaît le martyre d’Annick Castel, violée par un parachutiste et qui, croyant être enceinte, ne songeait plus qu’à mourir. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  3. (Figuré) Toute sorte de peines ou de douleurs de corps et d’esprit.
    • Oscar Wilde n’inspire plus de colère, même aux sectaires de la vertu. Tous n’ont plus, pour lui et pour son martyre, que de la pitié douloureuse. (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Oscar Wilde, le grand écrivain anglais échoué à Paris après le martyre que la dureté puritaine lui eût fait subir, désira rencontrer Esterhazy. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, note de bas de page, p. 128)
    • Mon Dieu, en quel martyre vous m’avez condamnée à vivre, enveloppée de duplicités, environnée d’embûches, cernée de chausses-trapes. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  4. (Poésie) Peine d’amour.
    • La beauté qui cause mon martyre.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Forme de nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin martyr
\maʁ.tiʁ\
martyrs
\maʁ.tiʁ\
Féminin martyre
\maʁ.tiʁ\
martyres
\maʁ.tiʁ\

martyre \maʁ.tiʁ\ féminin

  1. Femme martyr.
    • Sainte Cécile, vierge et martyre.

Traductions[modifier]

Forme d’adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin martyr
\maʁ.tiʁ\
martyrs
\maʁ.tiʁ\
Féminin martyre
\maʁ.tiʁ\
martyres
\maʁ.tiʁ\

martyre \maʁ.tiʁ\

  1. Féminin singulier de martyr.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]