mortalité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin mortalitas.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
mortalité mortalités
\mɔʁ.ta.li.te\

mortalité \mɔʁ.ta.li.te\ féminin

  1. Condition de ce qui est sujet à la mort.
    • L’humaine mortalité. — La mortalité universelle.
  2. Mort d’une quantité plus ou moins considérable d’hommes ou d’animaux qui sont emportés en peu de temps par la même maladie.
    • […] il est improbable, pour ne pas dire absurde, de supposer stationnaire durant trente huit ans la population d’un pays qui pendant cette longue période n’a éprouvé ni de très grandes disettes, ni de mortalité extraordinaire, ni de guerre civile et étrangère d’aucune importance. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Faut-il s’étonner si, en une population aussi entichée de ses habitudes, la mortalité puerpérale et la mortalité infantile sévissent au delà des moyennes connues ! — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Des léthalités fortes (plus de 12 %) sont notées dans les départements du Finistère, de l'Indre-et-Loire, de la Seine-et-Marne, de l'Ardèche, du Gers, de la Haute-Garonne et de l'Aude. Il s'agit de départements dont la morbidité et la mortalité diphtériques ne sont pas élevées. — (Recueil des travaux de l’Institut national d’hygiène de Paris : travaux des sections et mémoires originaux, 1945, vol. 2, p. 51)
  3. Quantité d’individus de l’espèce humaine qui meurent annuellement, sur un certain nombre de vivants.
    • Ô mortalité ! tu as bien tes relevés mensuels de décès, tes pestes, tes famines, tes médecins, qui sans cesse, comme les grillots, bourdonnent à nos oreilles les maux passés, présens et futurs […] — (George Gordon Byron, Don Juan, chant 8e, Œuvres complètes de Lord Byron, vol. 1, traduction de M. Paulin, Dondey-Dupré, Paris, 1830, p. 444)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]