ouïr

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen français ouyr, ouïre, de l’ancien français oir, du latin audīre (« entendre, écouter »), infinitif présent actif de audio.

Verbe [modifier le wikicode]

ouïr \wiʁ\ transitif 2e groupe ou 3e groupe, défectif (conjugaison)

  1. (Vieilli) Entendre, percevoir par l’ouïe.
    • Comme en un concert d'instruments, on n'oit pas un luth, une épinette et la flûte, on oit une harmonie en globe, l'assemblage et le fruit de tout cet amas. — (Montaigne, Essais, Livre III, Ch. VIII, 1592)
    • (XIIIe siècle)Nos nous reponrons que cest buriau d'esteule, et serons la tuit coi ; et bien verrons et orrons que Isengrins vourra faire. — (Joseph Noël De Wailly, Récits d'un Ménestrel de Reims Au Treizième Siècle, 1876, p.211)
    • Son sang criera vengeance, et je ne l’orrai pas. — (Pierre Corneille, Le Cid, acte III, scène 3.)
    • Ce qu'oyant, Pliouchkine ne douta plus de la stupidité du visiteur : […]. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
    • Il a vaguement ouï parler de liqueurs délicieuses avec lesquelles les citoyens de cette boule se procuraient à volonté du courage et de la gaîté. — (Charles Baudelaire, Du vin et du haschisch)
    • Le bruit était tel qu’on n’eût pas ouï sonner la grosse cloche de la tour. — (Charles Deulin, Cambrinus)
    • Je leur ferai un si beau bruit qu’ils l'orront, fussent-ils au fin fond de la bière, » s’écria l'ogre, […]. — (Charles Deulin, Martin et Martine)
    • Et moi, pèlerin agenouillé à l’écart sous les orgues, il me semblait ouïr les anges descendre du ciel mélodieusement. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Au fond, rien n’était plus simple ni plus innocent, oyez plutôt : […]. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une vieille tradition rapportait qu’en appliquant l’oreille contre l’une des ouvertures de ce tombeau, l’on ouïssait le bruit des vagues de la mer [...] — (H. Piers, Le tombeau de saint Omer, in: Mémoires de la Société des antiquaires de la Morinie, Volume 3, 1823, p.161)
  2. (Vieilli) (Procédure judiciaire ou administrative) Recevoir des dépositions, des déclarations publiques des différentes parties.
    • Ouïr des témoins. - On a fait ouïr tant de témoins. - Les témoins ont été ouïs. - Ouï les témoins. - Ouï le procureur de la République en ses conclusions.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • \wiʁ\
  • (Région à préciser) : écouter « ouïr [wiʁ] »
  • France (Massy) : écouter « ouïr »
  • France (Paris) : écouter « ouïr »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]