pépinière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : pepiniere

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de pépin avec le suffixe -ière (« lieu planté d’arbres »)

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pépinière pépinières
\pe.pi.njɛʁ\
Une pépinière. (1)

pépinière \pe.pi.njɛʁ\ féminin

  1. Terrain où l’on fait des semis d’arbres rangés sur une ou plusieurs lignes et qu’on élève jusqu’à ce qu’ils puissent être transplantés.
    • Dans les autres pays on forme les cafeteries en semant la cerise en pépinière ou mieux à demeure, si le quartier est pluvieux. — (« Café », dans le Dictionnaire du commerce et de l'industrie, Bruxelles : à l'imprimerie de A. Cauvin, 1837, vol. 1, p. 414)
    • Une demi-douzaine de chevaux pâturaient dans des prairies entourées de robustes acacias pris dans les vastes pépinières de l’île Kanguroo. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  2. (Par extension) Terrain où l’on fait des semis de toutes plantes cultivées en vue de les repiquer [1].
    • Le grand avantage du D.D. dans les cultures maraîchères semble être que l’on peut traiter à des doses élevées qui permettent d’obtenir des pépinières bien désinfectées, ce qui empêche une infestation des planches saines par transplantation de plantules déjà infectées. — (C. Netscher, Les nématodes parasites des cultures maraichères au Sénégal, Cah. Orstom, série Biol., no 11, avril 1970)
    1. (Par métonymie) Les végétaux eux-mêmes [1].
  3. (Figuré) Lieu où grandissent des individus, où se forment des jeunes gens, où se développent des entreprises, etc.
    • Les séminaires sont des pépinières pour l’état ecclésiastique.
    • Le Conservatoire est une pépinière de comédiens et de musiciens.
    • On admettra qu’une nation vit par le nombre de ses nationaux plutôt que par l’équilibre de ses coutumes : c’est une pépinière, ce n’est pas un édifice. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Outre les infrastructures matérielles classiques, on observe un gonflement de la demande pour de nouveaux types d’investissement destinés à développer la société de l’information, notamment par la mise en place d’une autoroute de l’information, la création de pépinières d’entreprises, de centres d’accès, etc. — (Examens territoriaux de l’OCDE : Corée, page 153, 2001)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]