plonger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Ce verbe est issu du bas-latin plumbicare dérivé de plumbum (« plomb »).

Verbe [modifier]

plonger \plɔ̃.ʒe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se plonger)

  1. Enfoncer quelqu’un, quelque chose dans un liquide.
    • Le Firecrest tanguait fortement contre une mer très dure, plongeant son étrave dans les lames. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Plonger une cruche dans la rivière.
    • On l’a plongé dans la piscine jusqu’au cou.
  2. (Sens propre) Enfoncer profondément.
    • Plonger un poignard dans le cœur, dans le sein de quelqu’un.
  3. (Figuré) Causer un chagrin profond, violent.
    • C’est lui plonger le poignard dans le cœur que de lui annoncer cette nouvelle.
  4. (Figuré) Mettre dans une situation nouvelle ou un état nouveau.
    • C’est lui seul qui vous a plongé dans la misère.
    • Cet accident me plonge dans un embarras d’où j’aurai de la peine à me tirer.
    • Votre discours m’a plongé dans une cruelle perplexité.
    • Plonger quelqu’un dans la consternation.
    • Plonger son regard dans les yeux de quelqu’un.
  5. (Figuré) Être complétement absorbé.
    • Il est plongé dans son travail.
    • Cette vue m’avait plongé dans une rêverie profonde, dans de profondes réflexions.
    • Face aux multiples enjeux, les institutions se plongent dans le dossier. — (David Larousserie, Sandrine Cabut, « L’intelligence artificielle dope la médecine » sur LeMonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 8 mai 2017, consulté le 10 mai 2017)
  6. (Intransitif) S’enfoncer entièrement dans l’eau, en sorte que l’eau passe par-dessus la tête.
    • Plonger sous l’eau.
    • Apprendre à plonger.
    • Il plonge comme un canard.
    • Ceux qui pêchent les perles plongent dans la mer pour en rapporter les huîtres.
  7. (Intransitif) Avoir une direction de haut en bas.
    • Cet angle a été adopté, parce qu'on a remarqué que le vent ne souffle pas horizontalement, mais que sa direction plonge ordinairement un peu sur la surface de la terre. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.114)
    • Du haut de cette montagne, la vue plonge sur une magnifique vallée.
  8. (Intransitif) (Sport) Par analogie, se lancer tête en bas et les bras en avant.
    • Le goal a plongé pour arrêter le ballon.
  9. (Intransitif) (Figuré) Faire la révérence de cour.
  10. (Argot) Être condamné à une peine de prison
    • – Je suis toujours sage, vous le savez. Je ne tiens pas à plonger à nouveau. — (André Héléna, L’Article de la mort, Fleuve Noir, Paris, 1965)
  11. (Pronominal) S’abandonner sans retenue à une passion, un sentiment.
    • Il sifflota entre ses dents et se plongea dans une vague rêverie. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 207 de l’éd. de 1921)
    • Se plonger dans la douleur, se plonger dans la débauche, etc.,
  12. (Pronominal) Se livrer à un travail, une recherche qui absorbe entièrement.
    • Se plonger dans la lecture de manuscrits.
    • Je me suis plongé dans l’étude de sa situation. Ce n’est pas très brillant…

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]