propager

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin propagare (« provigner, étendre ») → voir propagateur et propagande.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

propager /pʁɔ.pa.ʒe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Multiplier par voie de génération, de reproduction.
    • Cette espèce d’animaux s’est propagée dans nos climats.
  2. (Figuré) Répandre, étendre, augmenter, faire croître.
    • En même temps, les idées socialistes se propageaient grâce à Louis Blanc et à Proudhon, et il allait falloir tenir compte des revendications de ces différentes écoles. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • Sous l’action d’une pensée indevinable, elle a rougi. J’ai vu l’onde sanguine se propager à son visage ; j’ai vu rayonner son cœur. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Des circonstances locales ont contribué à propager l’épidémie.
    • Une nouvelle version commençait à circuler. Qui l’avait lancée, propagée ? On n’en sait rien. (Jo Barnais, Mort aux ténors, Série noire, Gallimard, 1956. Ch. XI, p. 93)
    • Il a tout fait pour propager cette découverte.
    • Propager la foi, l’erreur, la vérité, les connaissances, etc.
    • Cette mode se propage.
  3. (Physique) Répandre, étendre, en parlant de la lumière, du son, de certaines ondes.
    • La lumière se propage en ligne droite.
    • Le son se propage en tous sens.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]