quinconce

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin quincunx (« cinq onces »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
quinconce quinconces
\kɛ̃.kɔ̃s\
Plantation en quinconce. (1)

quinconce \kɛ̃.kɔ̃s\ masculin

  1. Groupe de cinq arbres dont quatre sont plantés en carré et le cinquième au milieu.
    • … un cimetière d'un arpent carré fermé par une haie vive, quatre ormeaux en quinconce et une tour ruinée.. — (George Sand, Valentine, 1832)
    • Jardin de curé, avec son quinconce de tilleuls, sa collection de dahlias et de rosiers, ses berceaux de vignes et ses espaliers de pêchers et d’abricotiers. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Ils s’arrêtèrent et s’assirent sous les quinconces qui ne donnaient pas encore de l’ombre. — (Roger Martin du Gard, Les Thibault, Le Pénitencier)
  2. (Par extension) Plantation faite à distances égales en ligne droite et qui présente plusieurs allées d’arbres en différents sens.
    • Et celle-ci, soumise, obéissant aux files rigides et aux quinconces rigoureux, nourrit la proportion immuablement consacrée de 4400 ceps à l’hectare. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les trous sont souvent disposés en quinconce, parfois en carré ou simplement en ligne. — (Odette Bussard, Cultures légumières, Paris : Baillière, 1943)
  3. (Par extension) Lieu planté de cette manière.
    • Les quinconces de Versailles.
    • Le couvent, placé au bord du chemin, s’envieillissait d’un quinconce d’ormes du temps de Jean V de Bretagne. Du quinconce, on entrait dans le cimetière — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, 1841, Première partie/Livre premier)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]