égal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : egal

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Réfection, d’après le latin aequalis, de mêmes sens, des formes populaires uel, oel, evel, ivel.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin égal
/e.ɡal/
égaux
/e.ɡo/
Féminin égale
/e.ɡal/
égales
/e.ɡal/

égal masculin

  1. Qui est semblable, soit en nature, soit en quantité, soit en qualité.
    • Deux lignes égales.
    • Deux poids égaux.
    1. En parlant des personnes.
      • La Perse n'a point de caste. Tous sont égaux chez elle au point de vue religieux. (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.77)
      • Tous les hommes naissent libres et égaux du point de vue de leur dignité et de leurs droits.
      • Cela est bon entre égaux.
      • Traiter d’égal à égal.
  2. Toujours le même, invariant, uniforme.
    • Un mouvement toujours égal.
    • Son pouls est très égal.
    • Une âme égale.
    • Il a toujours marché d’un pas égal.
  3. Qui n’est point raboteux, qui est de niveau.
    • Une aire bien égale.
    • Un chemin bien égal.
    • Une allée bien égale.
  4. Indifférent, sans importance.
    • Tout lui est égal.
    • Qu’on l’approuve, qu’on le blâme, tout lui est égal.
    • Cela m’est égal. Des deux choses en question, des deux partis proposés, on n’aime pas plus l’un que l’autre.
    • Qu’il reste ou qu’il s’en aille, cela m’est égal, m’est parfaitement égal.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin égal
/e.ɡal/
égaux
/e.ɡo/
Féminin égale
/e.ɡal/
égales
/e.ɡal/

égal masculin

  1. Celui ou celle qui est de même rang, de même nature, de même qualité qu'un autre.
    • Le trisaïeul de son trisaïeul était l’égal, le compagnon, le pair du roi; à ce titre il est lui-même d'une classe privilégiée, celle des gentilshommes; […]. (Hippolyte Taine, Philosophie de l'Art, 1865, p.134)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]