égal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : egal

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Réfection, d’après le latin aequalis, de mêmes sens, des formes populaires uel, oel, evel, ivel.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin égal
\e.ɡal\
égaux
\e.ɡo\
Féminin égale
\e.ɡal\
égales
\e.ɡal\

égal \e.ɡal\

  1. Qui est semblable, soit en nature, soit en quantité, soit en qualité.
    • Deux lignes égales.
    • Deux poids égaux.
    1. En parlant des personnes.
      • La Perse n’a point de caste. Tous sont égaux chez elle au point de vue religieux. (Jules Michelet, Bible de l’Humanité, Calmann-lévy, 1876, p.77)
      • Tous les hommes naissent libres et égaux du point de vue de leur dignité et de leurs droits.
      • Cela est bon entre égaux.
      • Traiter d’égal à égal.
  2. Toujours le même, invariant, uniforme.
    • Un mouvement toujours égal.
    • Son pouls est très égal.
    • Il a toujours marché d’un pas égal.
    • Pendant des semaines, Camille se montrait d’un caractère égal, attentif à prévenir les désirs de Graux et à lui éviter la moindre contrariété. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IV, Gallimard, 1937)
  3. Qui n’est point raboteux, qui est de niveau.
    • Une aire bien égale.
    • Un chemin bien égal.
    • Une allée bien égale.
  4. Indifférent, sans importance.
    • Tout lui est égal.
    • Qu’on l’approuve, qu’on le blâme, tout lui est égal.
    • Cela m’est égal. Des deux choses en question, des deux partis proposés, on n’aime pas plus l’un que l’autre.
    • Qu’il reste ou qu’il s’en aille, cela m’est égal, m’est parfaitement égal.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin égal
\e.ɡal\
égaux
\e.ɡo\
Féminin égale
\e.ɡal\
égales
\e.ɡal\

égal \e.ɡal\ masculin

  1. Celui ou celle qui est de même rang, de même nature, de même qualité qu’un autre.
    • Le trisaïeul de son trisaïeul était l’égal, le compagnon, le pair du roi ; à ce titre il est lui-même d’une classe privilégiée, celle des gentilshommes ; […]. (Hippolyte Taine, Philosophie de l’art, Germer Baillière, Paris, 1865, p. 134)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]