indifférent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : indiffèrent, indifferent

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du préfixe privatif in- et de l'adjectif différent.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin indifférent
/ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃/
indifférents
/ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃/
Féminin indifférente
/ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃t/
indifférentes
/ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃t/

indifférent /ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃/

  1. Qui ne présente en soi aucune cause de détermination, aucun motif de préférence.
    • Pour atteindre ce but tous les moyens ne sont pas indifférents ; il y a des lois à observer et une marche rationnelle à suivre. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)
    • Il n'était pas indifférent que les déclarations de Rinri s'adressant à une francophone s'énoncent soit en français, soit en japonais : la langue française représentait sans doute ce territoire à la fois prestigieux et licencieux où l'on pouvait s’encanailler de sentiments inavouables. (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 75)
  2. (Philosophie) Qui n’a de lui-même ni l’une ni l’autre des qualités dont on parle ; qui est également susceptible de l’une ou de l’autre.
    • La matière est d’elle-même indifférente au repos ou au mouvement.
  3. Qui n’a pas plus de penchant pour une chose que pour une autre ou pour un parti que pour un autre, en parlant de personnes.
    • Il n’est plus temps de demeurer indifférent, il faut prendre un parti.
  4. Qui touche peu ; dont on ne se soucie pas ; qu’on regarde comme de peu d’intérêt ou comme d’importance nulle.
    • Tout cela m’est indifférent, je n’y prends aucune part.
    • Il m’est fort indifférent quel jugement vous en portiez.
    • Cet homme-là lui est fort indifférent.
    • Ses bonnes grâces me sont fort indifférentes.
    • Nous ne parlions que de choses indifférentes.
    • Après quelques propos sur des sujets indifférents.
    • Après une conversation indifférente.
  5. Qui n’est pas touché de quelque chose ; qui ne prend pas d’intérêt à quelqu’un ou à quelque chose.
    • Vous pensez bien, dit-il, que la nomination d’un chanoine étranger au diocèse n’a pas été considérée d’un œil indifférent par le clergé de Chartres. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Il reste indifférent à tout ce qui se passe.
    • Il est indifférent aux applaudissements qu’on lui prodigue.
    • Recevoir quelque chose d’un air indifférent.
    • Il est indifférent pour tout, sur tout.
    • Il regarde tout d’un œil, d’un esprit indifférent, d’un air indifférent.
    • Il fut surpris de trouver indifférents ces amis naguère si dévoués.
    • C’est un homme indifférent, rien ne peut l’émouvoir.
    • Il est d’une humeur indifférente.
  6. (En particulier) Qualifie une personne qui n’est point sensible à l’amour qu'on lui porte.
    • Une femme indifférente.
    • Avoir le cœur indifférent.
    • Une âme indifférente.
  7. Il s’emploie comme nom masculin en matière religieuse ou politique.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]