ramdam

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom 1) Altération du nom du mois du ramadan (رَمَضَان), prononcé \ra.ma.ˈdˁaːn\ en arabe classique et \ram.ˈdˁaːn\ en Afrique du Nord. L’apparition de ce mot, en lien avec la colonisation française du Maghreb, est attestée dans l’argot des poilus[1][2]. La fin du jeûne musulman, à la tombée de chaque nuit de ce mois, est l’occasion d’agapes, dont la nuisance nocturne a donné le sens de vacarme.
(Nom 2) Attesté en 1840[3] et 1848[4]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ramdam ramdams
\ʁam.dam\

ramdam \ʁam.dam\ masculin

  1. (Familier) Tapage, vacarme.
    • Faire du ramdam.
  2. Patronyme de cette époque

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ramdam ramdams
\Prononciation ?\

ramdam masculin

  1. (Vieilli) Ophtalmie endémique de l’Égypte.
    • Le ramdam est une ophthalmie endémique dans toute l’Égypte, mais plus fréquente dans le nord que près de l’équateur, plus commune dans les villes que dans les campagnes. ([4])

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. François Dechelette, L’Argot de Poilus, 1918
  2. Gaston Esnault, Le poilu tel qu’il se parle, Bossard, 1919
  3. Antoine Barthélemy Clot-Bey, Aperçu général sur l’Égypte, Fortin, Masson et Cie, 1840, p. 360
  4. a et b Jean Joseph Marcel, Égypte, depuis la conquête des Arabes jusqu’à la domination française, 1848, p. 101 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k35475s/f119.image
  5. Gaston Esnault, Le Français de la tranchée, 1918, Mercure de France, I, IV, cité par Leo Spitzer, publié en 1920 chez Druck von Karras, Kröber & Nietschmann