repaître

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : repaitre

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1174) Du latin repascere (« renourrir ») → voir re- et paître, repaistre en ancien français.

Verbe [modifier]

repaître \ʁǝ.pɛtʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison) (orthographe traditionnelle)

  1. Donner à manger, nourrir à satiété.
    • Il faut repaître ces animaux.
    • Cette espèce d’animaux se repaît de chair.
    • Ils se sont bien repus.
    • Il s’en est repu.
  2. (Figuré) Se satisfaire pleinement, satisfaire pleinement, prendre ou saisir avec avidité.
    • Ne se repaître que de sang et de carnage, se dit d’un homme cruel et sanguinaire.
    • Dès lors il […] se perdit dans les riens de ce bonheur inexplicable qui se repaît d'un mot, d'un silence, d'un vague espoir. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Repaître ses yeux, regarder un spectacle avec avidité.
    • Nous résolûmes de rester le lendemain à Belle-Île pour en chercher de pareilles, s’il y en avait, et nous repaître à loisir les yeux du régal de toutes ces couleurs. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 48, 2012)

repaître intransitif

  1. (Vieilli) Manger.
    • Les cerfs sortent le soir des bois pour repaître.

Variantes orthographiques[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]