torche-cul

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : torchecul

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir torcher et cul

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
torche-cul torche-culs
/tɔʁ.ʃə.ky/

torche-cul /tɔʁ.ʃə.ky/ masculin

  1. Ce dont on se sert pour s’essuyer le derrière après être allé à la selle
    • Partout de vieilles boîtes de fer-blanc, […] des papiers graisseux, des étrons, des torche-culs, des tessons. L’image partout de l’égoïsme, du sans-gêne. (A. Gide, Journal, I, 1887-1925, Gallimard, Pléiade, 1996, p. 1179)
    • « Je me torchay après (dist Gargantua) d’un couvre chief, d’un aureiller, d’ugne pantophle, d’ugne gibbessiere, d’un panier mais ô le mal plaisant torchecul ! puis d’un chappeau. Et notez que des chappeaulx, les uns sont ras, les aultres à poil, les aultres veloutez, les aultres taffetassez, les aultres satinizez. Le meilleur de tous est celluy de poil, car il faict très bonne abstersion de la matiere fecale. » (Rabelais, Gargantua, Chapitre XIII : Comment Grandgousier congneut l’esperit merveilleux de Gargantua a l’invention d’un torchecul., 1534 )
  2. (Journalisme) Périodique qui a l’habitude de publier des informations ayant peu de valeur ou mensongères.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]